samedi, septembre 23, 2017

Retrouver confiance...

2 comments

Je suis gravement malade. Depuis des mois, je me bats pour rester en vie. Trop souvent, ma vie s'échappe en des collections de cruelles neuropathies. Ou anémies. Celles-ci me bouffent les heures alors que j'en subis les tortures sans répit. 

Je suis gravement malade mais je refuse d'en être victime. Même si je le suis physiquement. Victime de ce corps qui me trahit sans cesse. Mentalement, je refuse ce rôle de victime dans lequel mon corps m'emporte. Je lutte sans répit. Contre les douleurs physiques. Contre les bêtises humaines...

Car en plus de lutter physiquement comme une lionne, je dois aussi supporter l'égocentrisme de notre société moderne. Et ses blessantes dérives. L'empathie y est définitivement en voie d'extinction. C'est épeurant. Qui veut vivre en une société sans empathie? À moins que cela ne soit déjà le cas?

En ces derniers mois, j'ai pu constater combien l'empathie n'est plus monnaie courante. Combien c'est une denrée rare. Alors que la jalousie n'en finit plus de prendre des forces, l'empathie en perd. Pourtant l'empathie est une importante qualité de la race humaine.

Je suis sérieusement malade depuis bientôt sept ans. Gravement malade depuis plus de sept mois. Durant ce temps, j'ai pu apprendre bien des choses sur mes pairs. Peu dont je suis fière. Trop qui me font honte. Ce dont j'ai vécu, en ces derniers mois, est si horrible qu'il me faudra sûrement des années pour arriver à l'avaler.

Si j'arrive à me sortir de ces graves problèmes de santé qui accablent mes jours, je ne sais pas comment j'arriverai à retrouver confiance en ma race. Je sais que je devrai travailler fort pour retrouver l'envie de relationner, selon les normes superficielles, de notre société actuelle.

Si j'arrive à sortir vivante de ces graves problèmes de santé, plus rien ne pourra m'arrêter. Car je serai forte comme un roc. Mais serai-je encore capable de m'ouvrir à autri? Après tout ce que j'ai vu et vécu en ces derniers mois. C'est une question que je me pose régulièrement par les temps qui me figent les jours.


2 commentaires:

Vanessa Landry-Claverie a dit…

Only time will tell...

Etolane a dit…

Indeed...