mardi, janvier 20, 2004


Wetterhorn // Peter Adams


Nuit sans lune, sang de femme…
L’Hiver enrobe chaque instants de givre, de glace ou de neige…
Il cristallise l'air, il appelle le soleil ou les flocons selon ses envies...
Le froid qui l'accompagne fait des vagues et s’amuse de nos mimiques congelées.

Ma peau s’assèche irrémédiablement, je la crème avec douceur, je cherche la chaleur…
Je m'étire doucement, le silence m'emporte...
Je contemple mes clochettes de tournesols enneigées qui résistent à tous vents…...

Je maugrée ou je souris suivant l'air du temps qui s'écoule doucement. Je voudrais être un chat qui se prélasse en attendant le printemps...

Aucun commentaire: