samedi, janvier 03, 2009

Dans le thème de 400 ans 400 blogues

Dans le cadre de "400 ans 400 blogues"...

La fin du 400ième de Québec me rend un peu triste. Il faut dire que cette année passée fut si riche en événements et activités que j’aurais eu besoin de cinq années pour pouvoir pleinement en profiter. Ce 400ième anniversaire a démontré tout le dynamisme de Québec et combien les gens ont a cœur de sentir vibrer la ville. Ceci m’a touchée…

Et puis Québec est si jolie, il parait qu’elle compte plus de 700 000 habitants avec ses banlieues. C’est un centre urbain des plus respectables. C'est une grande cité qui posséde encore une échelle humaine. Son quartier historique est magnifique. Le climat social y est cordial. Les enfants y sont bien. Les artistes multiplient leurs visites. La ville est propre. À Québec la vie est belle. Lorsque je la compare avec d’autres endroits sur la planète où vivre, je me dis souvent que c’est une place privilégiée où résider. J'aime sa créativité, son authenticité. Si ce n’était de l’hiver pour mettre un peu de rudesse dans la sauce, la vie y serait presque trop facile.

Si l'on m'avait dit, du temps de ma jeunesse montréalaise, qu'un jour je tomberai un peu amoureuse de Québec, jamais je ne l'aurais cru! Cela a pris quelques années mais j'ai fini par capituler. Les montréalais se pensent souvent si cools qu'ils en réduisent la vieille capitale à des préjugés de dame âgée. Cela dit Québec est pleine de charmes, elle rayonne. Aprés un ravalement de façades et malgré un été des plus exécrables (coté météo), les cieux n'ont pas réussi à entacher la gloire de son 400ième anniversaire...

Personnellement même si je ne suis pas une citadine au quotidien, même si je vis en périphérie de la grande ville (depuis presque une décennie), les 40 kilomètres qui m’en séparent me permettent presque d’en profiter davantage. Québec est l’endroit où travaille Juan. Sur son campus universitaire, j'ai étudié. En sa culture j'ai travaillé. C'est à Québec que se passe la majorité de notre vie sociale et de nos sorties. Le lac me repose, Québec m'instruit et me divertit.

Durant cet anniversaire urbain j'ai parfois un peu regretté l'absence d'un accent prononcé sur le coté historique, ce qui nous aurait permis de mieux réfléchir sur les siècles passés. Mais le coté bien contemporain de ces festivités aura peut-être dynamisé le tout. Québec n'est pas prisonnière de son histoire. Elle célèbre son passé tout en se tournant vers l'avenir...

Cette dernière année, Québec fut si divertissante que cela me peine de voir s’estomper la fête au rayon des souvenirs. Tant d’activités gratuites furent proposées que les spectacles payants furent boudés. Le choix était si vaste que tout le monde en avait pour son moral. Cependant, il restera plusieurs traces de cette année mémorable, le boulevard Champlain revampé est de mes préférés. Et l’idée que Québec est bien vivante habitera encore longtemps les esprits…

Picnik collage

De tout ce que je vis à l’occasion du 400ième, c’est surement le moulin à images de Robert Lepage qui me transporta le plus. Celui-ci y intégra d’ailleurs la notion historique du projet global. J’aurai voulu le revoir une autre fois mais comme je le mentionne plus haut, pour vraiment profiter à fond des festivités, j’aurai eu besoin de cinq étés ! Je dédie donc ce billet à cette initiative et je le boucle avec quelques images du moulin à images…

6 commentaires:

Moukmouk a dit…

merci pour le reportage et bonne année

Beo a dit…

Cette année fut vraiment un franc succès et je m'en réjouis même si je n'ai pu y participer qu'avec mes yeux grâce à toi en partie et aux articles et photos diffusées sur le Net, plus des petits reportages vus via LCN.

Il faudra que tu retournes en Gaspésie car c'est maintenant l'année de Gaspé ;)

lul'oups a dit…

En voyant tout ça, je me dis que je suis peut-être venue un an trop tôt!
J'ai rêvé de vous trois cette nuit, je revenais vous rendre visite et votre maison avait bien changé (en bien!), c'était chouette de vous revoir et j'étais très "émotionnée"!!!
Bises à vous!

minutepapillondenuit a dit…

Tu me donnes envie de voyage! Je suis allée une fois à Quebec mais c'était il y a longtemps, presque 15 ans, je n'y ai pas gouté comme je le pourrai le faire aujourd'hui... quand on est ado on vit les choses différemment et on s'ouvre peut être moins à certains aspects qui nous intéressent plus tard. Mon père est passionné par le Canada . Il s'y rend autant qu'il peut et si cela ne tenait qu'à lui il irait y vivre!

Candy Froggie a dit…

ça donne trop envie de venir tout ça! Enfin surtout pour te coller un big hug ;-)

Tu as de la chance d'avoir trouvé ton équilibre entre la ville pas si loin et ta tanière! :)

Moi, mince, je crois que je suis une indécrottable citadine! hehe... Une citadine amoureuse du vert, quand même!

j'tenvoie des bises un peu glacées pour des frissons :P

Etolane a dit…

Candy, ce serait trippant que te faire visiter la vieille capitale, je crois que la citadine en toi y trouverait ses joies et l'amoureuse de nature aussi! ;) Moi aussi j'irai bien te visiter autant à Paris qu'en ta maiosn de hobbit bretonne! :D

Minutepapillon, et je n'ai même pas parler du majestueux St-Laurent! ;) Est-ce que ton père passe parfois par Québec? C'est sur qu'avec tes deux petits bouts, c'est toute une expédition que de traverser l'océan! J'espère que vous avez passés de belle fêtes...

Lulu, Merci pour ta carte, c'est sur que cette dernière année, Québec était en fête, j'espère que l'année prochaine aura aussi son lot de réjouissances! ;) Mais c'est gentil de venir nous visiter en songe... ;)

Beo, je ne suis encore jamais allée en Gaspésie, c'est à penser...

Moukmouk, si je n'avais pas Québec, je serai vraiment trop suavage en mon habitat de lac! ;)