jeudi, novembre 13, 2008

Expression et vrac de quotidien...

4 comments
Expression et vrac de quotidien...

Cette semaine m'est mi-figue mi raison. J'avance doucement mes affaires professionnelles durant ces journées qui sont miennes. Ces journées où M'zelle Soleil apprend les rudiments de la vie en société. Mais depuis 3 semaines sur les antibios, je sature. Cherche ma santé perdue au coin d'une marche de jardin! Physiquement je ressens clairement les inconvénients de la pompe à cortisone que j'ai dû prendre durant ma bronchite. C'est incroyable comment se péter une cheville peut emporter la forme! Un malencontreux accident qui entraine toute une suite d'inconvénients. Prise dans un cycle énervant, je pédale pour en sortir. J'ai commandé une nouvelle santé au Père Noël! J'attends avec hâte son passage. En attendant je bataille...

J'essaie de coucher M'Zelle Soleil pour sa sieste. Elle fait de la résistance. Depuis qu'elle va trois jours à la garderie, c'est plus rock'n'roll pour ma pomme maternelle. Elle s'adapte très bien à ce nouvel environnement (une championne selon "l'éducatrice-gardienne") mais elle nous rend la vie un peu plus dure à maison. Inconsciemment elle se défoule, j'en ai conscience et je travaille à équilibrer le tout. Parfois j'ai vraiment l'impression que la vie de parents est un jeu d'équilibres...

Je l'entends bavarder dans sa chambre, la voilà qui chante "Happy birthday to you". Il va falloir que je finisse part mettre mon habit de gendarme! En tombant enceinte je n'avais pas vraiment réalisé que l'habit de gendarme irait de pair avec l'enfance à guider. Maintenant que nous sommes entrés dans la phase éducative de sa petite enfance, celle-ci se conjuge définitivement avec le concept de discipline. Pas moyen d'y échapper. Le gardien est aussi prisonnier de la situation que l'enfant! Et la peine est d'au moins vingt ans...

De plus en plus souvent, avec Juan, nous discutons en anglais de ces choses que nous ne voulons pas qu'elle comprenne. Connaissant notre oiseau de paradis, il n'y a pas meilleur moyen pour l'encourager à ouvrir grand ses oreilles et à chercher à comprendre cette langue qui n'est pas la sienne...

À noter cette semaine (en même temps que cette expression choisie ci dessous) qu'être "malin" au Québec est souvent accompagné d'une connotation négative se rapprochant en sens de vilain ou mauvais. Alors qu'en France être malin est souvent considéré comme un exemple de débrouillardise...

EXPRESSION via Expressio.fr
« Pas folle, la guêpe ! »

SIGNIFICATION
Il est malin ! Elle est maligne !

ORIGINE
Les guêpes sont vraiment des insectes agaçants ! A la campagne en été, il n'y a pas moyen de se faire tranquillement une tartine de confiture au petit-déjeuner, dehors sous l'auvent, dans la douceur matinale, sans qu'une troupe d'au moins deux ou trois de ces bestioles ne vienne tournoyer autour de la tartine et de son propriétaire, prêtes à y planter leur dard acéré. Agaçantes, c'est sûr ! Mais sont-elles folles pour autant ?

Cette expression s'emploie souvent en guise de satisfécit auto-délivré lorsqu'on a pensé à prendre des précautions adaptées avant de faire quelque chose, ou lorsqu'on a réussi un coup rusé, par exemple. A l'origine, au milieu du XIXe siècle, on disait "pas bête, la guêpe". À la même époque, le mot 'guêpe' désignait une personne maligne, finaude. C'est ainsi que cette 'guêpe'-là, personne maligne donc pas bête, a donné la locution "pas bête la guêpe" qui est devenue "pas folle la guêpe" au XXe siècle. C'est sous cette dernière forme qu'elle a été popularisée par Arletty en 1939 dans "Circonstances atténuantes".

C'est d'ailleurs pour cela qu'on appelait des 'guêpières' ces gaines que les femmes se mettaient autrefois pour s'affiner la taille. 'Guêpière' n'étant pas, cela va sans dire, le féminin de 'guêpier', même si la guêpe est à l'origine des deux.

EXEMPLE
« Moi, ça m'avait beaucoup plu, ce "Raspoutine", mais je ne l'ai pas dit, pas folle la guêpe ! »
René Fallet - Comment fais-tu l'amour, Cerise ?

4 commentaires:

Candy Froggie a dit…

ha mais si on y pense, malin c'est sûr c'est plus négatif qu'aut' chose! Mais bon moi je trouve lily bien maline, à la française :P... hehe

3 semaines d'antibio, my god, c'est énorme! Tiens bon, je suis sûre que le père-noël te réservera un beau cadeau à la hauteur de tes efforts et de ta patience!

des becs, mais beaucoup, pour ta pomme :)

Moukmouk a dit…

Malin n'a pas plutôt le sens de colérique?

jipigi@gmail.com a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Etolane a dit…

Grr, j'oublie toujours de déconnecter l'homme et finit par commenter sous son compte!

Moukmouk, non je ne crois pas. Qu'est-ce qui te fait penser cela?

Candy, c'est vrai que j'ai eu la même réfléxion aprés tous on appelle bien le diabl, le malin! Enfin j'ai fini de prendre des pilules, je suis s.o.u.l.a.g.é.e... ET je croise les doigts... ;) En te soufflant des sourires confits...