jeudi, mars 25, 2010

Quinze centimètres plus tard...

9 comments
Brins d'exotisme sur fond de dernière tempête de neige...

Bruissement d'ailes et frissons enfantins. Dimanche dernier, en compagnie d'un couple d'amis et de leurs fillettes nous sommes allés faire notre tour annuel de "Papillons en fête".

M'zelle Soleil a attendu ce moment toute la semaine. Pour la première fois où l'on y va avec elle, elle était pleinement consciente de l'expérience. Elle l'attendait même avec impatience...

Je remarque combien elle se place dans le temps maintenant. Et combien elle possède de plus en plus de repères géographiques pour se situer en son petit monde.

Joyeuse comme une puce qui sautille sur le chemin en nous parlant de ses souvenirs des années passées. L'on se regarde avec Juan par dessus ses bonds d'enfance. L'on échange un regard complice. Son bonheur est le fruit que l'on récolte de nos efforts passés (où l'on est allé suer comme des mules en cette volière d'hiver)...

Cette année, un papillon bleuté s'est posé sur sa menotte encore potelée. Et il a subitement transformé une petite fille pleine de vie en une statue de chair et de sang...

Pendant que les enfants écarquillent les yeux de surprise ou de peur, les parents suent en sourires. Je ne sais pas quelle est la température de cette volière, ni son taux d'humidité mais je suis certaine que les deux sont élevés. C'est presque un choc thermique!

Alors que je me gave le regard de verdure et de plantes exotiques, je ne peux m'empêcher de penser aux pauvres papillons de foire. Même s'il est magnifique d'en voir voler autant à la fois, je me sens un peu coupable. Est-ce un caprice ou un bienfait? Un divertissement humain ou l'occasion d'apprendre aux enfants le respect de la nature? Pour qu'ils puissent avoir conscience de toute sa beauté et ressentent ainsi le besoin de la protéger? J'imagine que cela dépend de l'attitude du parent. L'influence parentale est si grande dans l'univers enfantin...

Autour de nous les enfants observent et jouent. Mais aussi beaux qu'ils soient, ces papillons stressés sont bien malmenés par des centaines de menottes maladroites. Car si c'est la fête des enfants, ce n'est pas vraiment celle des papillons! Plusieurs gisent par terre. D'autres ont les ailes déchirées. M'zelle Soleil en examine un qui se pose sur un bosquet de fleurs et s'exclame: "Maman, regarde, le papillon est brisé!"

Je lis sur une pancarte que tous les papillons de la volière proviennent de l'élevage et qu'aucune espèce en voie d'extinction ne fait partie du lot. Cela aide ma conscience qui tangue entre le bonheur de ma fille et l'exploitation humaine de la nature. Je prends le parti de penser que l'apprentissage de la nature que cette expérience donne à ma fille (que je sensibilise en quelques paroles réfléchies) et à tous ces enfants qui en profitent, vaut peut-être le sacrifice de ces milliers de papillons qui naissent et meurent pour nos beaux yeux...

Picnik collage

9 commentaires:

Kevin Zaak a dit…

La vie en pleine nature des papillons n'est pas nécessairement une partie de plaisir. Ceux du jardin botanique sont à l'abri des oiseaux et des autres prédateurs. Et ils jouent un rôle essentiel (avec les lanternes et les citrouilles). Ils assurent la survie financière d'un immense jardin, une richesse incroyable pour les prochaines générations.

Très beau texte et jolies photos !

La Belle a dit…

J'adore tes photos, et celle avec la petite main de ta fille, wow !

Belle réflexion aussi :-D

Valérie de Haute Savoie a dit…

Sans doute ces magnifiques papillons sauront sensibiliser les enfants à la nature et cela vaut bien quelques ailes brisées,même si comme toi, j'aurais eu aussi le cœur attristé et plein d'interrogations.

Nathalie S. Roths a dit…

Je pense qu'il y a toujours une relation magique entre les papillons et une petite fille. Tu as certainement bien captée cette magie avec ton appareil-photo.

Au fait, quel genre de caméra utilises-tu pour prendre tes jolies photos? Je suis dûe pour une nouvelle caméra et je fais du shopping présentement pour m'acquérir du meilleur choix disponible.

Anouchka a dit…

Ah! Elles sont superbes, ces photos! Nous aurions bien aimé pouvoir être de la partie avec Lizzie, mais la distance...
Je suis comme toi partagée entre le plaisir d'observer les animaux et les insectes et la peine de les savoir retirés de leur environnement propre.
Bizous de Chambly

Looange a dit…

Je sais pas si Bibi aimerait ça ?! Faudrait bien que je l'y amène un jour.

LUNA a dit…

Magnifique photo...

assurance medicale a dit…

j'adore les photos.. de tres belles prises

Etolane a dit…

Luna et assurance médicale, merci! :)

Looange, si as l'occasion, cela vaut quand même le coup...

Anouchka, l'on a pensé à vous! J'espère que tout va bien de votre coté! :) Pensées douces...

Nathalie, oui c'est ce que j'aime aussi penser. Cela dit ceux de cette volière sont bien malmenés par l'enfance. J'utilise un Nikon D70. Mais en fait tout dépend de ce que tu recherches et de ce que tu veux faire avec. ;)

Valérie, oui c'est difficile de ne pas y penser. J'espère en effet que les enfants en retirent une leçon de nature...

La Belle, merci! :)

Kevin, en fait à Québec, c'est une volière plus commerciale mais cela me donne envie d'aller faire un tour de jardin botanique. Il faudra que j'y emmène ma puce! Cela fait des lustres que je n'y suis pas allée faire un tour...