mercredi, avril 07, 2010

Au coin de mon lac...

4 comments
Entre deux saisons...

20 degrés sous le soleil

Au coin de mon lac, les oiseaux gazouillent le printemps. Un printemps qui est arrivé sans crier gare avec la puissance d'un souffle d'été. Cette fin de semaine de Pâques a fracassé tous les records de chaleur. Une atmosphère mexicaine qui restera gravée dans nos mémoires. En effet, c'est bien une divine vague de chaleur mexicaine qui est remontée jusqu'en nos latitudes nordiques. Il a fait 26 degrés sur le lac gelé! Que du bonheur...

Samedi, nous sommes donc allés nous promener une dernière fois sur la glace. Dans une ambiance quasi surréaliste d'été et d'hiver conjugués, nous avons flâné en manches courtes. Et puis, l'envie de casser de la glace était tout simplement irrésistible. Avec une certaine malice, je pousse mon homme à creuser un trou. Histoire de voir comment la glace est épaisse. Par pure curiosité. Il ne se fait pas prier pour suivre mon idée folle. Il sue et il creuse. Il finit par faire un trou qui laisse apparaitre l'eau glacée qui se mélange à la glace pilée. L'épaisseur est impressionnante. L'on peut encore sauter sans risque! M'zelle Soleil nous rejoint. Elle s'amuse aux cotés de son père...

Je me tourne deux secondes pour prendre une photo de l'horizon lorsque j'entends un hurlement de l'enfer. Je me retourne aussi net pour voir ma fille la patte dans l'eau jusqu'à la cuisse! Pendant une demi seconde mon coeur se fige. Mais Juan est déjà en train de la sortir du trou. Je respire. M'zelle Soleil hurle toujours comme un petit cochon que l'on égorge. J'oscille entre rire et incendier son père! La Miss n'est pas fière de son coup. Son orgueil est pas mal plus blessé que sa jambe!

Une fois son calme retrouvé, elle m'explique qu'elle aura voulu frôler le trou du pied! Elle a ensuite perdu l'équilibre avant même de comprendre ce qui lui arrivait. Et c'est ainsi qu'elle s'est retrouvée avec la jambe aspirée par le trou de glace jusqu'à la cuisse! Rien de mieux pour se rafraichir les idées enfantines! Et l'on en profite pour estimer l'épaisseur de la glace à la hauteur de sa jambe. Tout à fait sécuritaire lorsque l'on regarde où l'on marche...

Évidement, j'avais amené un pantalon de rechange. Juste au cas où! C'est plus fort que moi. En mes idées maternelles, la prévoyance est toujours en bonne position. Aussitôt changée, aussitôt ragaillardie. Presque contente de son aventure, M'zelle Soleil me demande:

- Est-ce que tu as pris une photo de moi dans le trou?
- Ben non, tu hurlais si fort, j'ai vraiment pas eu l'idée de le faire. Pis c'était froid?

Avec un sourire en coin elle acquiesce avant de me faire une mine déçue. Ma Mini Miss me fait une mini-moue! Je suis une mère photographe super pas cool. Alors que l'expérience tient de la légende familiale, je n'ai pas pensé à immortaliser le tout! Cela dit, je risque de me souvenir de son hurlement longtemps.

Il aura ensuite suffit de deux jours de soleil plombant pour que la glace se ride et craque. Affaiblie, elle se détache de la plage qui retrouve son sable. Le lac est presque libéré. Il ne lui reste plus qu'à caler! Encore une quinzaine de jours et l'hiver sera définitivement derrière nous...

Soleil sur glace

4 commentaires:

Moukmouk a dit…

c'est beaucoup plus tôt que d'habitude non ? chez moi ça cale vers le premier mai... bon une semaine avant c'est possible. Mais tiens nous au courant, c'est super-important.

minutepapillon a dit…

superbes photos et une péripétie qui donne le frisson!

La Belle a dit…

Quel courage vous avez d'aller sur la glace ;-) Moi sécuritaire ou pas, j'aime pas ça être sur une glace...

Et quelles sont magnifiques les photos, comme toujours !

Etolane a dit…

Moukmouk, oui c'est trés tôt, j'ai jamais vu ça depuis dix ans que je suis là, d'habitude c'est entre début et mi mai qu'il cale. Je ne suis pas allée voir aujourd'hui mais j'irai demain... Ce n'est pas bon signe pour les ours ça par exemple! :-(

Minutepapillon, merci, c'est un frisson qui ravigote! :)

La Belle, Merci, cela faisait longtemps que je n'avais pas sorti mon appareil! Cela m'a fait du bien de le faire chauffer au soleil :lol: Je dois avouer que j'adore ça, cela excite mon sens de l'aventure refoulé. Mais si je ne me sentais pas en sécurité, je n'y irai pas, c'est que je le connais quand même un peu mon lac... ;)