vendredi, novembre 06, 2009

La peur au ventre

12 comments
La peur au ventre...

La saga de la grippe H1N1 scénarise toutes sortes de films dans ma tête. H pour hémagglutinine et N pour neuraminidase. Le chiffre 1 correspond au rang du virus. Le fameux virus qui est sur toutes les lèvres...

Depuis que je suis toute petite, la grippe espagnole me fascine. Si meurtrière. La grippe la plus dangereuse de l'Histoire. Souvent, avec quelques frissons, j'ai creusé le sujet en compagnie des vieux de mon enfance. Et voilà pas que le virus H1N1 de 1918 est un ancêtre éloigné du virus qui sévit aujourd’hui! Un virus qui a beaucoup évolué en se « cachant » durant des décennies dans les populations porcines avant de refaire surface chez les humains.

Sur Twitter, la mode est à la "grippe code postal". Inconsciemment, cela dédramatise la chose, j'adopte l'expression sur le champ. Pour essayer de ne pas trop capoter, je consulte mes amis sur Facebook en partageant quelques-uns de mes états d'âmes. Comme j'ai dans le même panier virtuel des amis québécois et français, je constate vite le fossé culturel qui sépare nos deux mentalités francophones. Les différences de perceptions y sont flagrantes. Les français pensent que l'on s'affole. Les québécois tiennent mordicus au vaccin. Deux courants de pensées s'affrontent en cet espace virtuel qui me fait de plus en plus penser à une sorte de salon invisible.

Je constate donc que coté québécois, c'est la vaccination de masse. Coté français, ils s'en tapent un peu et ils ne font guère confiance au vaccin conçu à la va-vite. Mes idées se mêlent et s'entremêlent. C'est le sujet de discussions de l'heure en nos diners de famille. L'on en arrive à la décision que Juan se fera vacciner. En tant que diabétique insulinodépendant, il est à risque. L'on sait bien comment une sale grippe peut débalancer dangereusement son taux de sucre. Déjà que le diabète au quotidien, ce n'est pas le nirvana. Lui comme moi n'avons guère envie de connaitre les résultats de la combinaison diabète et H1N1!

Dans la foulée, il pense alors à faire vacciner M'zelle Soleil. Je recule d'un pas. Sans trop savoir pourquoi mon instinct de maman bloque cette décision. Il est vrai que je ne suis pas certaine de faire entièrement confiance à ce fameux vaccin. L'homme me dit:

- Ben là, t'as confiance que pour moi cela sera correct mais t'es pas sure pour la petite?
- Ben oui, toi, t'es un homme, t'es grand. T'es fort. Elle est encore petite, elle est pas finie...
- J'avoue que si ce n'était du diabète je ne penserai même pas à me faire vacciner! Mais je n'ai pas peur du vaccin...
- Je sais. Mais toi de toute façon c'est la science qui te fait vivre!
- Alors tu te dis que quitte à faire c'est bon que je participe à l'essor de la médecine!
- Ben oui, un peu...

Quant à ma peau, je ne sais trop quoi en faire. Je reste encore un peu traumatisée par les longues et périlleuses suites de maladies qui ont suivi la naissance de M'zelle Soleil. Pour avoir eu deux pneumonies durant cette période, je peux très bien me souvenir des sensations douloureuses que cela engendre. Je me souviens trop bien de ces périodes de maladie si intense où l'on se demande sincèrement si l'on y survivra. Je n'ai aucune envie de repasser par là! Mais d'un autre coté, je vais mieux. Depuis six mois, je vais bien. Les docteurs m'avaient bien dit que cela prendrait de quatre à cinq ans pour me refaire un système immunitaire. Cela fait quatre ans que le mien est tombé à terre. J'ai quand même l'impression que depuis il s'est relevé. Mais cela n'enlève rien à mon histoire personnelle qui me fait désormais craindre tout microbe...

Pour essayer d'exorciser le sujet, j'écris un article construit et plutôt neutre en cet autre portail où je travaille. Cela aide un peu mon cas mais pas assez. J'essaie de ne pas trop m'en faire avec ces nouvelles tragiques qui me rendent phobiques mais cela devient difficile. Évidement les médias n'aident pas mon cas. Comme cette grippe m’angoisse le sang, je crains plus que tout la perspective de perdre un membre de ma famille. Cette émotion devient plus forte que ma raison. J’ai peur. Les médias jouent avec mes émotions et je n'arrive pas à trouver le bouton "off".

Ainsi je ne sors plus sans mon désinfectant à main. Je recommence à prendre mes capsules d'échinacées. Je ne mange que des produits bons pour la santé! Lorsque je vais faire mes courses, j'utilise les lingettes désinfectantes offertes sur place pour désinfecter la poignée de mon caddie et comme je ne suis plus à une précaution près, j'en profite pour laver le dessous de mon sac à main (reconnu pour héberger toutes sortes de germes). Arrivée à la caisse, une lingette magique en mon caddie, je craque. C'est plus fort que moi. Quand vient le temps d'utiliser ma carte débit, sous les regards médusés de la caissière et du client derrière moi, j'en profite pour laver la machine Interact! Avec un sourire contrit je dis: "Oui, je sais, je capote un peu! Désolée!"

Passé la caisse, je rencontre un local que je connais plus ou moins, un gentil monsieur d'un certain âge, un peu étrange avec des idées toujours loufoques. Évidement il me branche grippe. L'on essaie de ne pas s'affoler. Je fais mon possible pour tenir des propos raisonnables même si la peur me tenaille le ventre. Il me dit que si l'on a rien eu d'ici le 15 décembre, le froid devrait tuer le virus. D'un coup sec, j'ai hâte à ce que Noël arrive pour avoir bien froid...

12 commentaires:

vieux bandit a dit…

Ce que j'en comprends, c'est que les personnes qui sont vulnérables aux complications (et on ne sait pas encore qui ni pourquoi) s'en tirent mieux sans un super système immunitaire, car les trop bons systèmes immunitaires multiplient le virus plus et plus vite.

Et de mon côt., je crois que la panique a été déclenchée pas tant pour la *santé* mais pour des questions pratiques (tout aussi valables, mais...): en cas de pandémie, nous n'avons tout simplement pas les équipements requis pour traiter tout le monde. Si j'étais médecin, ça, ça me ferait capoter. Je ne voudrais pas me trouver forcée à choisir entre traiter un patient ou un autre. De mon côté, j'ai pas l'intention d'être vaccinée et je suis convaincue que Coco l'a déjà eue et s'en est tiré sans pépin aucun. Mais mon "rhume" des deux derniers jours m'a quand même poussée à dire à l'Homme ce qu'il devrait faire financièrement si je mourrais! Il n'a rien dit. Il sait que je somatise à l'os :-)

Moukmouk a dit…

Pour toi ? c'est une décision personnelle, et c'est à toi de décider. Mais si on réussit à vacciner 60 ou 70% de la population, on dresse un mur contre le virus et on sauvera des milliers de vie.

Après plusieurs millions de vaccins distribués l'OMS ne note pas d'incident. On peut maintenant dire que c'est un vaccin très peu dangereux.

J'en parle ici : http://pohenegamouk.free.fr/index.php?post/2009/10/28/A-ceux-qui-refusent-les-vaccins

et là : http://pohenegamouk.free.fr/index.php?post/2009/10/30/L-OMS-tranche

J'ai eu des réactions franchement bizarre... je ne comprends pas l'irrationalité anti-vaccin présente. La santé publique a vraiment raté son plan de communication.

Pommette a dit…

Je ressens exactement la même peur que toi, mais mon choix est fait... J'ai aussi peur du virus que du vaccin de toute façon.

Mes enfants et moi depuis 2 ans n'avons pas le meilleur système immunitaire du monde, mon grand c'est pire depuis sont entrée à l'école (surtout qu'à l'école ils nettoient rien et ne font pas laver les mains des enfants avant collations et repas) et moi avec mon service de garde, entre et sort qui veut de ma demeure en apportant avec lui ou elle les microbes de l'extérieur... Aucun des enfants que je garde ne se fera supposément vacciner (et je sais qu'il y en a là-dedans qui en auraient besoin).

Nous avons donc choisi le vaccin...

Comme toi, j'ai lu sur l'histoire de la H1N1, j'ai visionné des vidéos et lu sur le vaccin... Je me suis informé auprès de médecin, pharmacien... J,ai peur de perdre mes enfants, mais aussi peur, comme vieux bandit le dit, d'arriver à l'hopital et de ne pouvoir faire soigner mes enfants parce qu'ils n'ont pas la place où l'équipement nécessaire parce qu'il y a déjà trop de monde aux soins intensifs... C'est surtout cela qui me fait peur parce que l'on ne mourrera pas de la grippe, mais de ne pas avoir été soignée et ÇA, c'est déjà un problème dans nos hopitaux au Québec!!!

minutepapilon a dit…

Ils offrent carrément les lingettes pour le caddie?
Mon mari a refusé la vaccination et moi j'essaie de ne pas trop y penser, jusqu'à ce que je tombe sur ton article....

Looange a dit…

Tu vois moi, je le ferai pour les enfants. Je les trouve tellement fragiles, justement. Je sais pas comment elles se remettraient d'un telle grippe. Quant à moi, je pourrais m'en passer et je m'en porterais pas plus mal :)

La Belle a dit…

Pour ma part, après avoir peser les pours et les contres et réfléchis (et suite à 3 rhumes en 5 semaines aussi!) je me suis laissé aller dans la vaccination.

Et après y avoir été avec mon fils de moins de 18 mois, je suis soulagé et il y a un poids de moins sur mes épaules.

Mais je dois t'avouer que de ne pas avoir été enceinte, ma perception des choses aurait probablement été très différente. Bonne suite à ta réflexion !

Dr. CaSo a dit…

Ta reflexion (sur les différences entre français et québecois) est très intéressante.

elpadawan a dit…

pour les courses, portes des gants. pas forcément des gants chirurgicaux, mais juste des gants. ça ira plus vite pour le passage en caisse ;).
Et pour ce qui est des différences d'opinion, je pense que c'est aussi lié à la manière dont la grippe est couverte dans les média. Ici, elle en est presque tournée en dérision, et ça influence du coup bon nombre de gens...

Etolane a dit…

Vieux bandit, je crois aussi qu'il y a un coté pratique à la vaccination, ce que je peux comprendre car c'est vrai que coté médecins, il y a de quoi capoter. Et aussi c'est normal de ne pas avoir envie d'être malade. Je t'avoue être écartelée. Sans compter que cette fin de semaine M'zelle Soleil a attrapé un rhume et que de la voir malade m'a soudainement donné envie de la faire vacciner aussi! Anyway on avait pensé y aller vendredi et samedi le rhume est sorti alors pour cette semaine, je pense que c'est mieux. Mais une fois qu'elle sera remise, je ne sais plus. à sa garderie tous les enfants se sont fait vaccinés!

Moukmouk, je comprends l'idée de faire un mur et je l'approuve. Mais j'avoue aussi ressentir cette méfiance du vaccin qui je dois l'avouer est peut-être irrationnelle. Puisque plus je me raisonne sur le sujet et plus je me dis que quand même, depuis le temps que la médecine fait des vaccins, ils doivent quand même avoir une bonne expérience de la chose! Je sais bien que plusieurs maladies ont été éradiquées par les vaccins. Et pourtant cette idée de me faire injecter la maladie, aussi inoffensive soit-elle n'est pas du tout une idée agréable...

Pommette, j'approuve totalement ton point et ta décision. Je te remercie de partager ton expérience. En parlant avec ma gardienne vendredi, j'ai su que tout les enfants de la garderie (à part la mienne à date) seront ou ont été vaccinés (ils sont 6 en tout), cela m'a rassuré. Car ce que je déteste de l'indécision c'est l'inaction. Et en ce moment, je suis en pleine bataille intérieure...

Minutepapillon, oui j'adore les services d'hygiène de mon IGA (supermarché) à l'entrée avec les caddies, vient les lingettes à caddies, j'adore! ;) Et c'est sans parler des différentes machines de gel désinfectant pour les mains! ;) Tu me rediras des nouvelles si vous décidez autrement...

Looange, et tu vois, à ta place avec des petits bébés, j'hésiterai bien moins. Mais comme toi, je pense que j'aimerai mieux me faire vacciner d'abord pour tester moi-même le vaccin avant eux. Je crois d'ailleurs que dans mon hésitation à emmener la mienne vient des images de science-fiction en mon imaginaire. Je travaille à mieux comprendre afin de me sortir de cette indécision qui me paralyse.

LaBelle, d'ailleurs tu as été une des premières à évoquer des interrogations à ce sujet, quasiment la première à m'y faire penser...

Dr Caso, j'avoue que cela m'a choqué de constater de visu ce fossé culturel que je connais bien mais qui est souvent si abstrait, là sur ce sujet, il s'est défini de manière bien visible! ;)

Elpadawan, pas fous les gants! ;) J'avoue ne pas trop aimé être entrainée par des élans phobiques. Je ne veux pas devenir germophobe même si j'en ai des tendances! :lol: Tu as surement raison, la couverture médiatique fait beaucoup. Mais en même temps, j'en ressens aussi une véritable différence de mentalité. Ici, on est très prudent pas sure que cela soit le cas en France...

Bamalega a dit…

En France on est très prudent aussi. C'est pourquoi, on n'avale pas n'iporte quoi. Depuis ton billet, les retours de la vaccination ne sont pas extraordinaires. Les effets secondaires sont là.
Il faut juste savoir si on préfère attraper la grippe ou prendre le risque d'attraper autre chose. c'est une question de choix.

Etolane a dit…

Toujours pas vaccinés nous sommes! ;) Tu as entendu quoi dire sur les effets secondaires? Ici 20% de la population est vaccinée et l'on en entend rien de négatif à date...

Bamalega a dit…

Les effets secondaires : le syndrôme de Barré, une sorte de dégénérescence.