mardi, novembre 16, 2010

24 heures en solitaire dans l'agitation urbaine

3 comments
24 heures en solitaire dans l'agitation urbaine

Montréal Vibes

La semaine dernière, je suis partie 24 heures à Montréal. C'est la première fois que je partais seule depuis des années. Depuis que je suis maman, depuis que je suis mariée. C'était une étape nécessaire en ma peau de maman, en ma peau de femme. J'en savoure le cheminement. En mon coeur, je m'étais mis comme balise les cinq ans de M'zelle Soleil. À ses cinq ans, je me donnais le droit d'être plus femme que maman...

Ainsi lorsque j'ai reçu une invitation pour aller à une soirée citadine ayant pour thèmes Bien dans mon coeur, Bien dans ma tête, Bien dans mon corps, j'ai pris le train en marche sans une hésitation. Cette conférence tombait le lendemain du jour du cinquième anniversaire de ma puce. L'occasion était trop belle et l'occasion fait le larron!

Dans le bus, je rencontre une enseignante retraitée qui vit aux Îles de la Madeleine. J'apprécie la sympathique compagnie. L'on parle des femmes, d'avant et de maintenant. Les sujets de conversations s'écoulent au fil de la route qui se déroule. Je ne vois pas le trajet passer. J'arrive en ville alors que le soleil se couche. La lumière de fin de jour caresse les buildings qui scintillent. Montréal se fait belle. Elle se rappelle à ma mémoire. Il fait doux. Je remarque que toutes les feuilles ne sont pas tombées, on dirait presque le Sud. Je prends un taxi.

J'arrive à mon hôtel. Le plus Feng Shui de la ville selon mon amie Marie-Julie. Ma chambre est confortable et douillette. Je me montréalise les idées au coeur du quartier chinois. J'ouvre mes chakras. Hissée sur mes talons hauts, je cours les rues pour y chercher ces petites choses que j'ai oubliées. Un collant et des shampoings plus tard, je suis sous la douche. Je me recentre. Me voilà prête pour cette soirée qui me fait troquer mes collines paisibles pour le skyline de Montréal.

Picnik collage

Cette soirée particulière se déroule dans le Centre des Sciences du Vieux Port. Je vais me tremper les neurones dans des eaux toutes féminines. Légère. Je souris. Je sais aussi que j'y rencontrerai surement ces filles que je copine en ligne. C'est aussi pour elles que je suis venue...

Aussi, même si je n'ai pas encore eu le temps d'en parler amplement en ce jardin de Toile, je serai de la conférence "Belles à bloguer" qui se déroulera à Montréal le 4 décembre prochain. Je peux même dévoiler que j'animerai l'atelier photo et qu'il se concocte aussi une autre activité intéressante pour ma pomme des bois ce jour là. Et pour finir les confidences; je suis celle qui gazouille pour la cause sous la bannière Twitter de "Belles à bloguer"...

Mais revenons à cette soirée un peu glam et très femmes. Je retrouve mes copines blogueuses sans trop de difficulté. Je commence à connaitre l'équipe de Coup de Pouce (qui me dirige facilement dans la bonne direction), dernièrement, j'ai eu le bonheur de travailler avec ce magazine pour un article papier lié au Web. L'équipe est aussi cool que je m'y attendais.

Je retrouve la gang de blogueuses, mes copines Web et d'autres connaissances virtuelles. Après quelques papotages, l'on se dirige ensemble vers la grande salle. Mélanie Thivierge anime la soirée, élégante et articulée, elle enrobe le tout d'une belle énergie. C'est une soirée féminine sur fond de magazine...

La vulnérabilité de l'amour

Dans le volet Bien dans son coeur l'on parle couple avec Francesca Sicuro, une psychologue qui s'intéresse au mieux-vivre sous toutes les formes. J'en retire plusieurs points pertinents. Je les absorbe pour mieux les digérer. J'en retiens que l'amour du couple est une sensation privilégiée que beaucoup recherchent. C'est une expérience riche et complexe et certainement l'une des réalisations les plus significatives d'une vie. Évidement tout le défi est dans la durée!

Francesca Sicuro parle très bien de la vulnérabilité de l'amour. Mes neurones s'enflamment. Il est vrai que l'amour est plein de dangers. C'est une aventure risquée que de se laisser aimer. Accepter et assumer ses peurs est la première étape à franchir. Et puis, il y a plusieurs formes d'amour. Ainsi l'amour pour ses enfants est souvent plus profond que l'amour en couple. Mais tout comme les bébés ont besoin d'amour pour vivre et grandir, l'adulte est dans le même cas. Sans amour, l'humain s'étiole...

À cet effet, il est prouvé qu'un bébé que l'on aime pas, que l'on ne touche pas, peut se laisser mourir (même s'il est nourri et a un toit sur la tête). Aussi, il parait que les personnes âgées qui aiment et sont aimées ont beaucoup plus envie de vivre que les autres. Et si on ne le savait pas encore et bien il est dit, ce soir là, que quatre câlins par jour augmente le système immunitaire. La tendresse est bonne pour la santé! Tant d'autres points sont partagés mais je les macère en moi pour mieux les cuisiner plus tard.

Les bienfaits de la créativité

Vient ensuite le volet Bien dans ma tête présentée par ma copine virtuelle Manon Lavoie. Comme je m'y attendais, elle est excellente. Elle parle créativité avec passion et honnêteté. Elle explique que la création fait surface lorsque le rationnel s'apaise. Je me rends compte que beaucoup de femmes ont du mal à gérer leur créativité qui est étouffée par le poids du quotidien. Ce n'est pas mon cas. L'artiste que je suis vit un peu à contre-courant. En ce qui me concerne, ma zone de confort n'est que création. Accrocher le rationnel est mon défi personnel. Mais j'adore l'énergie de Manon et je sais qu'elle aide plusieurs femmes à capter leurs élans créatifs. Pour en savoir plus n'hésitez pas à suivre les petits pas de ses muses créatives...

J'en retiens l'idée d'être douce avec soi. Je médite aussi sur le fait que je ne sais jamais vraiment comment je touche les gens. De plus en plus souvent, au fil de mes sorties, je rencontre des gens touchés par mes mots et cela me bouleverse intérieurement. Et puis je réalise que cela fait un moment que je n'ai pas cultivé la créativité de ma puce. Je me promets d'y remédier en nous organisant une activité découpage-collage avec mes vieux magazines!

Ralentir le rythme et inspirer profondément

Ensuite la soirée se termine avec le volet Bien dans mon corps. J'ouvre grand mon esprit, je sais que j'ai beaucoup de travail sur cette planche là. Nicole Bordeleau prend le devant de la scène. Immédiatement je tombe sous le charme de ses vibrations. J'inspire ses paroles. Je m'en imprègne tout en l'écoutant. Je m'en imprègne tant que j'oublie même de sortir ma Flip! Je m'en imprègne tant que je suis encore dedans. J'apprécie sa perception de l'Être Humain. En effet, en ce terme précis qui nous définit, il y a être et non avoir...

Sous sa direction experte, je vais tant à l'intérieur de moi-même que des larmes coulent en silence sur mes joues. Et puis d'un coup, j'ai envie de faire du yoga comme jamais auparavant! Enfin, même si novice, je bats quand même tous mes amis au Yoga version Wii Fit! Bref, cette présentation m'a tant touchée qu'elle reste ancrée en moi. D'ailleurs, hier, j'ai même poussé le travail personnel en effectuant une méditation de la compassion via son site Web...


La soirée se termine. La salle se vide. Je suis la gang de filles qui m'entoure. J'avoue que j'ai un peu de mal à remonter des profondeurs de moi-même pour socialiser comme du monde. Je réalise combien socialiser demande une certaine superficialité. Une superficialité que l'on ne possède point en ses tréfonds.

Un macaron et quelques bouchées plus tard, je suis de retour à la surface des choses. Et je suis des dernières à partir. Pour une fois que je sors, je ne vais certainement pas me coucher tôt! J'accroche un lift avec mes deux copines Web. Mon hôtel n'est qu'à quelques minutes du Vieux Port. Dans la voiture garée au coin de la rue où je descends, l'on papote encore et encore. Avec La Belle et Karo, l'on profite au réel de cette subtile amitié virtuelle qui nous lie. En conclusion ce fut une bonne soirée qui valait le déplacement. Une soirée riche en réflexions et agréables rencontres...

Le lendemain midi, j'ai aussi eu le bonheur de dîner avec une amie que j'estime beaucoup. Puis juste avant de repartir, je me suis enchinoisée sous le soleil de Montréal. À suivre en mots et photos en un futur billet...

Montreal Vibes

3 commentaires:

La Belle a dit…

Tu as très bien résumé notre soirée !

J'étais super heureuse de pouvoir (enfin!) te rencontrer :-D

Note papotage a tellement durer longtemps que je me suis endormi aussitôt couché !

Au plaisir de se revoir très bientôt! xxx

Etolane a dit…

Moi aussi cela m'a fait bien plaisir d'enfin mettre un visage sur ses ondes virtuelles que je connais bien maintenant! ;) C'était le fun de me donner un lift, cela a fini ma soirée en beauté! J'espère bien qu'on prolongera encore la soirée le 4 décembre! :)

M a dit…

Belle Etolane, tes photos sont SUPERBES et ton résumé de soirée fort agréable à lire! Ce fut un privilège de te rencontrer en personne et de voir tes beaux cheveux rouges! Tellement heureuse que tu te sois donné la permission de fuir ton cocon le temps d'un instant pour être parmi nous! Gros bisous!