vendredi, septembre 04, 2009

Zestes de télétravail

8 comments
Zestes de télétravail

Je vais chercher M'zelle Soleil à la garderie. J'en profite pour papoter un coup avec sa gardienne. Puis l'on part en voiture pour aller chercher son père au bureau. Comme c'est une vraie bavarde, elle me grille la cervelle sur tout et n'importe quoi. Mais ce jour là, M'zelle Soleil s'interroge plus particulièrement sur mon lieu de travail...

- Mais maman c'est où ton nouveau cravail?
- Dans l'ordinateur ma puce...
- Mais non c'est où que tu cravailles!?!
- Je travaille avec l'ordinateur, tu sais j'écris des textes dans l’ordinateur. Je n’ai pas de bureau comme papa parce-que mon bureau c’est l’ordinateur…


Je vois bien que le concept lui échappe totalement. D'ailleurs elle n'est pas la seule. J'intrigue la plupart de mon voisinage. Cela ne les empêche pas de m'apprécier mais cette incompréhension est une réalité à laquelle je suis souvent confrontée. Je sais que je fais partie d'une certaine marge sociale...

D'ailleurs même parmi mes pairs, j'ai tendance à détonner. Ainsi l'autre jour alors que je suis en réunion via un appel conférence, je réalise vite ma différence. Des sept personnes en ligne, je suis la seule à me faire griller les jambes nues au soleil de ma brousse. Les autres sont tous à Montréal, dans leur bureau ou dans leur voiture. J'entends multiples bruits urbains qui me rappellent la qualité de ma zénitude boisée. L'un des participants se plaint du bruit étourdissant d'un bus qui passe. Tous soupirent. Je souris. De mon coté de la ligne, j'entends chanter les cigales...

Mini Miss

8 commentaires:

Moukmouk a dit…

J'espère que ce qui est l'exception va devenir la norme. Imagine ce qu'on sauverait en GES si tous ceux qui ne sont pas absolument obligés de travailler à un endroit précis ne se déplaçaient pas.

La Belle a dit…

Comme j'aimerai avoir un travail qui ressemble au tien ;-)

J'aimerai moi aussi me prélasser au soleil pendant un appel conférence !

Profite bien !

Candy Froggie a dit…

moi aussi à vendre des peintures uniquement par machine interposée, les gens ne réalisent pas. Ou alors ils pensent que c'est la facilité. Tsssss ils ne savent pas qu'on doit se battre deux fois plus pour y arriver! ... La liberté a un prix!
(gros bisous ma belle du fond du bois)

Jenny a dit…

J'ai envie de réagir sur ce sujet. Oui, le télétravail a des avantages indéniables : pas de temps perdu dans les transports souvent lents, inconfortables et bondés, moins de frais, la possibilité de mieux gérer ses activités.

Ce qui me ferait peur dans le télétravail, c'est le manque de vie sociale pendant la semaine. Avoir des collègues, c'est parfois pénible mais cela peut aussi être agréable. Ne serait-ce que pour une pause-café.

J'ai la chance d'avoir un métier qui me permet de rencontrer beaucoup de gens et d'avoir des collègues que je croise entre deux cours, rapidement certes, mais avec plaisir.

Je serais plus intéressée par le concept de centres de travail. Tout un chacun irait travailler dans un centre proche de son domicile. On aurait des collègues d'un genre différent : on partagerait le même lieu de travail, sans pour autant avoir le même employeur. Ce pourrait être très enrichissant. Le seul hic (pour les entreprises), ce pourrait être le manque d'esprit d'entreprise. Personnellement, ça ne me gênerait pas vu que je considère le travail comme une espèce de mercenariat :-)

Etolane : n'y a-t-il pas des moments où tu te sens un peu seule ?

αяf a dit…

Quel privilège ! Pour ma part, je ne vois pas ce qu'il y a d'incompréhensible dans ce mode de travail. A y réfléchi, le nôtre, le leur (des interlocuteurs) est bien plus bizarre.

Etolane a dit…

Moukmouk, tu es revenu en mode urbain? N'empêche c'est vrai qu'au quotidien mon empreinte écologique est faible! ;) L'on verra bien de quoi 2013 sera fait...

La Belle, cela dit, ceci est un point positif, il y a aussi un autre coté de la médaille de cette forme d'emploi... Beaucoup d'incertitude et très peu de garantie, c'est une liberté qui se paye aussi... Mais au moins cela fait du bien de profiter des aspects positifs de la chose! ;)

Candy, disons que la population n'est pas encore tout à fait Web 2.0! ;) C'est pas facile de comprendre toutes les possibilités des nouvelles technologies... Moi dès que je suis riche, je t'achéte une Toile! :) Mais en effet ce que la plupart ne se rendent pas compte c'est que c'est souvent deux fois plus dur que d'aller au bureau! ;)

Jenny, justement tu mets en lumière un point très pertinent. En fait l'isolement et la difficulté de tracer une frontière entre vie professionnelle et vie familiale forment de gros défi lorsque l'on télétravaille...

Personnellement je suis quand même de nature solitaire alors il me faut de grosses doses de solitude pour saturer mais y'a des fois je sature et j'ai besoin de sortir, de voir des amis, de parler en vrai, les yeux dans les yeux. Le réseau social est important sinon tu peux vite finir en ermite! Je couvre aussi parfois des trucs à droite à gauche, je fais partie de l'asso du lac et la photo me sort aussi. Mais c'est comme tout dans la vie, y'a des avantages et des inconvénients...

Je ne pense pas que cela soit du goût de tout le monde, c'est plus un style de vie je pense... Un style de vie où il fait bon apprivoiser la solitude pour mieux se concentrer. Enfin le fait de posséder une cellule familiale aide surement. Je ne suis pas seule les soirs ou les fins de semaines...

Ouf, les centres de travail par exemple, cela fait frissonner la solitaire en mon sang! :lol: Mais pourquoi pas, ce n'est aps si fou...

Ma voisine elle a besoin de voir son boss tous les jours!

Arf, tu vois, je ne suis pas sure que c'est un privilège car c'est aussi le fruit de plusieurs sacrifices. En fait c'est un choix de vie. Mais s'il y a des bons cotés, il y a aussi pas mal de coté obscurs et je dirai que c'est cette incompréhension là qui parfois me pèse. Les défis que tu affrontes dans le télétravail sont si différents de la norme qu'il est souvent difficile de les partager. Enfin je pense quand même que si les nouvelles technologies continuent de s'implanter en nos quotidiens, cela deviendra une norme du futur... :D

vieux bandit a dit…

Tout sauf retourner dans un bureau! Moi aussi un centre de travail me fout la trouille. Vivement mon chez moi, mes chats, mon chien, les trucs ménagers troqués contre une pause! Les gens disent "oh que cela prend de la volonté", mais au fond j'ai des clients et des dates de tombée, c'est comme avoir un patron... et non.

La solitude, youppi. L'isolement, pas de problème. Par contre, je remarque que ça peut me fragiliser. Comme j'ai peu de contacts avec l'extérieur, il suffit parfois d'une seule interaction désagréable (et l'Internet est fait pour les gens "pognés" qui se défoulent enfin virtuellement...) pour me déséquilibrer (ensuite, faire la part des choses et retrouver l'équilibre!).

C'est ça, c'est un choix de vie. Qu'il faut faire seulement si ça nous convient. Pour moi c'était si clair et limpide que ce qui surprend, c'est le temps que j'ai mis pour y arriver!

Etolane a dit…

Ah ben! Je m'étais complètement mêlée dans les billets, c'est pour cela que je pensais l'avoir effacé! Je pédale un peu dans la semaoule par bout! ;) Moi aussi l'idée d'aller en centre de travail me donne la chair de poule! :lol: Je tiendrai pas plus que dans un bureau! L'idée du bureau me rend claustrophobe! Surement que le centre de travail me rendrait agoraphobe....

L'isolement est parfois un peu épais mais jamais autant que certaines personnes qu'il faut supporter! ;) Mais c'est vrai que cela peut fragiliser, je peux comprendre... Et avec les dates de tombées, c'est relativement facile de se discipliner. Suffit d'être un minimum raisonnable. C'est tout à fait un choix de vie et cela comporte ses avantages et ses inconvénients...