vendredi, septembre 18, 2009

Une pensée pour Renée...

4 comments
Une pensée pour Renée...

Depuis des jours, je laisse trainer les brouillons de billets sans arriver à les déposer ici. Aujourd'hui devait voir le jour d'un billet de type "Chroniques d'enfance"...

Mais ce matin, même si ma M'zelle Soleil fredonne gaiement dans mes jupons, je ne peux m'empêcher de partager une grande tristesse commune à plusieurs acteurs du monde virtuel; celle de la perte de Renée Whatelet. Une perte tragique causée par un meurtre incompréhensible.

"Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau." Proverbe tzigane

Je connaissais ses blogues et ses photos depuis plusieurs années et nous communiquions régulièrement via Twitter. Elle était si très gentille avec ma pomme des bois, je sentais bien l'exception en cette femme passionnée. Son mode de vie m'inspirait énormément (vivre au Mexique via le télétravail est certainement l'un de mes fantasmes intimes) souvent je me disais que je devrais m'ouvrir davantage, que j'étais trop sauvage durant nos échanges virtuels. Et puis je me disais aussi que j'avais le temps, rien ne pressait vraiment. Hier encore je pensais à elle avec tendresse tout en me disant que cela serait sympa de lui envoyer un petit mot.

Aujourd'hui, alors que j'apprends cette triste nouvelle par le biais de Twitter, je regrette infiniment de ne pas avoir pris la peine de suivre cet instinct amical que je ressens depuis des mois. Désormais il est trop tard, la belle nomade est partie pour un dernier voyage d'où l'on ne peut plus la joindre. Je ne peux maintenant que verser une larme devant mon écran solitaire et envoyer mes sympathies à tous ses proches et ses amis qui la pleurent en chœur...

4 commentaires:

αяf a dit…

Ah les attachements virtuels et vertueux qui restent en l'état et qui pourtant nous tiennent tant à cœur ! Le deuil est d'autant plus difficile que la relations reste inaboutie. Pensées.

Beo a dit…

C'est une inconnue pour moi, ce qui ne m'empêche pas d'être bien triste d'apprendre une pareille nouvelle :(

Yuna a dit…

Bonjour,
quelle tristesse pour ses proches et amis, quelle douleur...., et il m'est toujours intolérable de constater qu'avec les nouvelles technologies comme les plus anciennes, tant de choses, d'objets, de mots, de billets, de sms survivent à nos chers disparus qui eux ne sont plus là, comme des traces tangibles, douloureuses d'une vie disparue, pfiouuuuuut......Les objets nous survivent, comme les blogs, c'est terrible je trouve.
Bref.

Etolane a dit…

Arf, oui c'est cela, de l'attachement virtuel, une nouvelle espèce émotionnelle...

Beo, oui c'est une tragédie qui m'attriste beaucoup...

Yuna, coucou ;) Je ne peux imaginer la douleur de ses proches. J'ai souvent pensé à ce point que tu amènes. Il est vrai que les nouvelles technologies immortalisent le présent comme jamais auparavant...