samedi, octobre 11, 2008

Ne pas être tombé (né) de la dernière pluie

2 comments
Les belles journées d'automne emporte le temps qui m'aspire. Il est bon de pouvoir à nouveau se déplacer. Ma cheville encore blessée, à moins grande intensité, me redonne ma liberté. Notre nouvelle routine de garderie me permet, pour la première fois depuis trois ans, de penser à mes choses, de faire mes trucs, d'avancer en mes ambitions personnelles, de retrouver mes voies professionnelles. Du coup, c'est le blogue qui finit par en pâtir! Mais c'est tout naturel, cela va dans le sens de la vie. Cependant ce blogue fait désormais partie de ma vie et je ne compte pas l'abandonner demain. Par exemple, son décor devenu presque "vintage" recommence à me pomper les nerfs! Vais-je finir par un jour prendre le taureau par les cornes et rénover le décor de mon petit coin de toile? Les moyens me manquent. En silence, je rêve d'un nouveau template...

EXPRESSION via Expressio.fr
« Ne pas être tombé (né) de la dernière pluie »

SIGNIFICATION
Avoir de l'expérience. Être quelqu'un d'averti.

ORIGINE
Voilà une métaphore récente puisqu'elle ne date que du XXe siècle. Combien de champignons nés de la dernière pluie ont manqué de la plus totale expérience pour se protéger de leurs prédateurs humains qui avaient l'intention de les accommoder en omelette ? Peut-être se seraient-ils déguisés en amanite phalloïde s'ils avaient eu le temps d'être avertis de ce qui allait leur arriver ? On sait tous que, les jeunes refusant de profiter de l'expérience de leurs aînés, il faut avoir vécu un certain temps pour devenir quelqu'un d'averti. Cette expression marque simplement l'opposition de l'âge de celui qui a de l'expérience avec le caractère récent de la dernière pluie (du moins dans nos contrées, bien sûr). Mais, malheureusement, personne ne semble avoir retrouvé pourquoi c'est 'la dernière pluie' qui a été retenue au lieu d'un autre quelconque évènement fréquent.

EXEMPLE
« C'était, à l'en croire, d'incomparables crapules, dont le seul souci avait été d'apprendre où il dissimulait, lui, Delahausse, son magot. Mais il n'était pas tombé de la dernière pluie. Il possédait plusieurs cachettes et n'avait indiqué que les petites. »
Jean Dutourd - Au bon beurre

COMPLÉMENTS
On trouve aussi : "Il n'est pas né de la dernière couvée"

2 commentaires:

julie70 a dit…

Je suis ravie pour toi: il était fort temps que tu continue, ta vie personelle aussi.

Quant à la forme de ce blog, il me tape les nerfs depuis le début, est-ce vraiment si dure de le faire au moins moins large?

Et puis, un jour, tout arrivera, dans une semaine ou dans trois ans!

Profite de ta vie, on n'en a qu'une. Les enfants c'est extra, mais plus on s'occuppe aussi de nous, plus on deviens riche d'intérieur et cela rejaillara aussi sur elle.

Etolane a dit…

Allo Julie, bon j'ai failli rater ton commentaire! ;) Oh! Comme cela tu le trouve trop large? Je dois avouer que la largeur est voulue, je trouve cela plus facile à lire, est-ce que tu trouves cela plus difficile?

Oui je recommence à m'occuper de moi un peu, c'est tout nouveau, je réapprends à penser à moi...