vendredi, octobre 17, 2008

Chroniques d'enfance

4 comments
Chroniques d'enfance

- Maman, on va mettre des bonbons dans le gâteau et on va mettre de la farine... Ça va être bon, bon…. Miam...

Je suis d’accord pour la farine mais les bonbons dans le gâteau on va se calmer les ardeurs gourmandes! M’zelle Soleil m’aide à la préparation d’un gâteau au yaourt. C’est une belle activité de maman-fillette. Lorsque le mini bout s’exclame : « Ze n’aime ma maman qui fé un gâteau! » L’on se sent appréciée, en complète harmonie avec l’instant. Par contre lorsque la petite fille rugit : « Tu peux m’écouter quand ze parle!», l’on se sent pas mal plus sur le paquebot de la parentitude qui nous fera traverser les tempêtes des âges...

Nous voilà avec trois semaines de garderie dans les pattes. Trois fois par semaine depuis trois semaines. L’enfant s’adapte bien même si ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Le papa n’est pas en phase avec la gardienne. Le papa semble parfois en arracher plus que l’enfant! C’est une transition ardue. La petite quant à elle ne veut plus être grande. Maintenant qu’on lui demande d’être autonome, l’enfant me fait des spasmes de régression. Elle aimerait remettre des couches comme les bébés, manger des petits pots de bébé et elle n’a plus tant envie d’aller à l’école! Mais surtout elle aimerait bien que je fasse un autre bébé. Elle m’en parle quasiment tous les jours. Elle est fascinée par les bébés. Le matin elle me dit :

- Tu vas me faire un bébé hein maman? Un bébé dans ton ventre? Moi quand z’étais bébé, z’étais dans ton ventre! Tu vas faire un bébé à 3 heures hein maman?

L’homme rigole et enchaîne :

- Oui, tu as bien compris ta fille, tu nous fais un bébé aujourd’hui même! Ce soir, on a un nouveau bébé!
- Oui papa oui, un nouveau bébé! Trois heures maman…

Mais bien-sûr mes amours, je vais enclencher la gestation accélérée et demain j’accouche! N’importe quoi! D'autant que vu comment je vois venir la chose, d’ici que je fasse un nouveau bébé, elle aura quatre ou cinq ans et ne voudra plus en entendre parler! Depuis qu’elle va à la garderie, elle semble développer le concept des princesses. Lorsque je lui explique le principe de la lettre au Père-Noël, elle me dit :

- Ze veux trois poupées, une jaune, une bleue, une verte et des zeux de princesses!!!

Je suis alors agenouillée devant elle, l’on discute les yeux dans les yeux, j’applique la technique recommandée pour les punitions d’enfants à un autre escient. Cette technique à la mode qui veut que lorsque l’on gronde l’enfant pour une quelconque bêtise, l’on doive absolument s’agenouiller, se mettre à sa hauteur pour ne pas l'écraser de notre force adulte. Se mettre à son niveau pour bien lui expliquer la conséquence de l’acte. Un jour comme un autre, j’ai eu l’idée subite d’essayer cette technique alors qu’il n’y avait pas de punition dans l'air, alors que tout baignait dans l’huile. J’ai alors découvert que c’était excellent pour communiquer sincèrement. L’enfant, en totale confiance, s’ouvre comme une fleur de lotus. L'on découvre alors toute la profondeur de son essence. Depuis, j’utilise régulièrement cette technique pour discuter avec mon petit brin de fille. Lorsqu’une discussion s’engage, je m’agenouille, je plante mon regard dans le sien et j’essaie de creuser nos voies de communication en de larges avenues. C’est dans l’une de ses discutions qu’elle m'a confié dernièrement l’une de ses peurs enfantines. Alors que je lui explique la magie du Père Noël et qu'elle me parle des cadeaux qui lui plairait:

- Alors il faudra que tu le dises au Père-Noël aussi si on le voit quand on va faire des courses….
- Mais, maman, z’ai peur de la babe de Papa Noël. Il a plein de babe, z’ai peur!!!

Voilà donc un petit mystère de résolu. L'année dernière, elle était incapable de détailler la peur que lui causait le Père Noël lorsque venait le temps de l'approcher. Je lui souris et lui explique que c'est gentil une barbe, c'est doux et cela fait pas mal...

Comme elle fêtera Halloween de jour avec « les petits amis de la garderie » cette année, je lui déniche une robe de Blanche-Neige qui la remplit de bonheur. Elle s’amuse à la porter à la maison, toute fière de sa robe de princesse d’Halloween. Un déguisement qui ne sera vraiment pas pratique pour faire le porte à porte gronchonne la mère poule en ma cervelle. C’est sur qu’une fois un pantalon et un manteau d’enfilés dessous la robe, la demoiselle risque de ressembler plus à épouvantail qu'à une princesse! Cela tombe peut-être bien puisque Halloween surfe une vague de frayeur en son cœur de fête. J'ai fait les paquets de bonbons pour les enfants du voisinage, il faut encore sculpter la citrouille qui attend son sort sur le perron et préparer l'une de ces tartes qui fait grimacer mon homme...

Costume Party


Ce matin, elle sait qu'elle ne va pas à la garderie. Elle est bienheureuse de profiter de sa maman à la maison. Elle saute dans tous les sens. Elle pétille de joie de vivre. Elle met la musique à fond, et sur un air "d'hip-hop-jazz", elle danse comme une puce survoltée tout en me tendant un truc rouge dans sa main: « La fête commence! Maman tu peux me gonfler le ballon?»

Chose qui m'intrigue, alors qu'à la maison elle ne dessine que des ronds, elle me ramène de là-bas des dessins bariolés de traits verticaux. D'autre part, l'évolution positive que je remarque de cette expérience de garderie, c’est qu'elle est désormais capable de jouer seule dans sa chambre. Petite note négative, je trouve qu'elle articule un schouïa moins bien même si elle parle toujours autant. Mais comme elle joue avec ses bébés si gentiment sans expressément demander mon attention, j'essaie de ne pas trop accorder d'importance au laxisme de ses articulations. Parfois même elle ferme la porte et me demande de ne pas entrer. La garderie lui fait travailler ses libertés tandis que j’ai de nouveau la liberté de travailler…

4 commentaires:

Looange a dit…

Oh wow ! Elle est vraiment jolie en Lily-neige ! Bianca serait jalouse ;) Elle aussi adore les bébés mais je pense qu'elle ne comprend pas encore le concept du prochain dans mon bedon :)

Je sais pas encore comment Miss Bibi sera déguisée :)

Yano a dit…

Elle est toujours aussi jolie la mamzelle soleil!

Moi aussi elle me fait grimacer la tarte à la citrouille. Il y en a tellement des meilleures... mais bon, comme dit ma blonde, c'est de saison!

Blandine a dit…

Je fonds devant ces instants de parents... Je n'ai pas envie de précipiter les choses mais qu'il me tarde de vivre ces moments avec ma Suzinette... Qui prendra un an avec Halloween...

Etolane a dit…

Loonage, elle a tellement trippé sur sa robe que je fondais comme neige au soleil! :D Et son rêve serait vraiment que j'Ai un bébé dans le bedon! Bianca va surement adorer le nouveau bébé, c'est un bel écart d'âge. As-tu trouvé un déguisement! J'ai réalisé qu'Halloween c'était déjà la semaine prochaine...

Merci Yano, c'est mon brin de soleil à l'intime! Oh! Toi aussi t'es pas fan des tartes à la citrouille! Sacrilège! Mais c'est que la mienne est très bonne! Enfin mangeable puisque l'homme arrive à passer au travers! ;) ET ta blonde a tout à fait raison!!!

Blandine, cela pousse si vite, il me semble qu'hier elle commençait à marcher! Un gros bec à Suzinette qui doit être fondante comme un bonbon! :D