lundi, mai 11, 2009

Mère choyée

8 comments
Mère choyée

Pour cette fête des mères, Juan s'est définitivement surpassé en m'organisant une fin de semaine rêvée. Samedi midi alors que je reviens guillerette du coiffeur (rien de mieux qu'une couleur de feu pour oublier ses cheveux gris), il m'explique qu'il m'a préparé quelque chose rien pour moi. Alors que je l'avais rêvé sans même lui en parler, il m'a pris un rendez-vous pour un massage de luxe. Je tombe des nues tout en fondant de plaisir. J'en rêve depuis des lustres. Un massage en cet endroit qui fait face au lac...

Un sourire indécrochable me prend les joues en otage. Cela fait des années que je ne me suis pas faite massée. Je suis ultra-prête. Le Spa en question n'est qu'à quelques minutes de chez nous. Il m'y dépose. M'zelle Soleil, intriguée, aimerait bien m'y accompagner mais c'est sans un seul regret que je la regarde partir avec son père. Alors que j'attends mon tour. Je discute avec la jeune réceptionniste qui semble bien nous connaitre . Elle m'explique:

- J'ai travaillé trois ans au IGA. Je vous ai vus là-bas. Puis deux ans à l'auberge, je vous y ai vus l'été dernier et maintenant je travaille au Spa et vous voilà!

Je me disais bien aussi qu'elle me disait quelque chose! S'en suit une étrange familiarité qui conjuguée à mon bonheur d'être là nous entraine dans une sympathique conversation. Une conversation qui me permettra de faire un choix éclairé sur mon massage à venir. Un massage d'une heure et demie qui se déroule dans un cadre choisi. Quatre petits pavillons avec différents décor. Il y a l'Afrique, l'Égypte ou la grotte de Lascaux! Et il y a la chromothérapie...

Je découvre la chromothérapie. La jeune fille m'explique que c'est la moins choisie mais que certainement la plus trippante. Un simple intérieur de toile pour un bain de couleurs. Je saute sur l'idée. Le pavillon est libre. Il sera pour moi. Lorsque j'y pénètre enfin, je m'imagine en une sorte de vaisseau spatial. Nue, je m'installe pour une heure et demie de pur délice. La masseuse me plait, douce et silencieuse, elle me laisse voguer en une dimension parallèle de bien-être. Mes épaules se décontractent. Elle fait rouler les tensions sous ma peau. Des nœuds se délient sous la magie de ses doigts. Je me retiens de gémir. Les couleurs, qui se perçoivent même les yeux fermés, ajoutent un soupçon de transe à l'expérience. Je suis aux anges. Cela passe trop vite...

Juan et M'zelle Soleil me récupèrent à la nuit tombée. Je suis si détendue qu'il me semble que je marche sur des nuages. Ils m'emmènent ensuite pour un repas gastronomique en cette auberge magnifique qui nous accueillit l'été dernier. Nous n'y sommes point retournés depuis. Le maitre d'hôtel nous fait la fête. Il nous explique qu'il pensait à nous quelques heures plus tôt. Le service est plus que parfait, il est divin. Le lendemain matin, grasse matinée et petit déjeuner au lit, accompagné d'un cadeau fait maison par les mains de mes amours: Un cœur en pâte à sel tellement beau que j'en ai les larmes aux yeux. Je ne pense avoir jamais été aussi émue. M'zelle Soleil s'exclame:

- Mais maman pourquoi tu pleures?

Tout en la serrant fort contre mon coeur, j'essaie de lui expliquer

- Je pleure pas ma puce, c'est juste parce-que je suis heureuse...
- Oh! Tu me serres fort maman...
- Oui et je t'aime encore plus fort....

Séance de chatouilles et rires en cascades. Je croise le regard de Juan par dessus les boucles de ma fille, mon sang pétille en mes veines et mon coeur bat encore plus fort. L''amour est une énergie invisible qui échappe à la raison. Une richesse spirituelle qui ne se compte pas mais qui transforme la vie. En ce dimanche matin, l'amour fait de notre petite maison sans prétention un véritable palace...

8 commentaires:

chloeblogue a dit…

Étolane, moi qui ne prévois pas avoir d'enfant bientôt, ton récit de fête des mères m'en donne gravement envie - et aussi adorable que ta fille semble être, je dois admettre que ça a plutôt tout à voir avec cette superbe surprise - massage+souper + déjeuner au lit?!!! Bonne fête des mères!

La Belle a dit…

Wow, quelle belle journée as-tu eu ! Tu méritais amplement d'être choyé comme ça ! Bonne fête des mamans ;-)

AlphaEvelyn a dit…

tant de bonheur en si peu de temps, ça donne le goût d'être maman...

Etolane a dit…

Chloé, sur le moment je me suis dite la même chose, c'est don' ben cool d'être maman aujourd'hui! Je ne voulais plus que finisse cette fin de semaine! :lol:

Merci la Belle, c'est ce qu'il m'a dit aussi. J'espère que tu as aussi été choyée en cette fin de semaine dernière! ;)

Evelyn, oui c'était vraiment une journée spéciale qui restera gravée en mes souvenirs...

minutepapillon a dit…

et tu le mérites! Le plus grand luxe de la vie est dans des choses toutes simples!

Candy Froggie a dit…

oh my god, quelle journée divine!
Mais t'es une mama et une compagne exceptionnelle, tu le méritais... Enfin mériter, bof, je n'aime pas trop ce mot qui implique qu'il faut faire quelque chose pour avoir une récompense... lol... non, ce n'est pas ça... juste un magnifique témoignage d'amour de ta jolie famille! (sending you a big kiss, from mama to mama ;-)

Beo a dit…

Ben dis-donc: quelle magnifique journée tu as eue!

J'adore ces recoupements avec la fille du Spa et le retour à l'auberge ;)

Etolane a dit…

Minute papillon, je pense que je vais m'en souvenir longtemps... :)

Candy, oui divinement bonne, se sentir ainsi choyée, c'est comme prendre un bain d'amour. Je l'ai aussi pris comme un beau témoignage. La fête des mères devrait bientôt arriver par chez vous, je te souhaite aussi la plus divine des journées! :) Virtual hug from my side to yours...

Beo, je ne voulais plus que cette fin de semaine finisse! Oui c'est drôle comment on finit par tous se connaitre d'un village à l'autre. ;)