lundi, mars 02, 2009

Péché de gourmandise,

11 comments
Sur un coup de tête, j’ai décidé de me laisser inspirer par le concours des Boetmiennes. L'idée étant de partager notre secret le plus gourmand dans un billet. "Le billet doit porter sur la gourmandise et sera publié sur votre blogue le lundi 2 mars. Ensuite, vous aurez jusqu’au dimanche 8 mars pour voter pour le billet le plus gourmand à l’adresse vero@boetmiennes.com. Nous ferons 4 gagnants qui recevront un prix de Dr maman , de Véro , de [D]zign K et aussi LILY (oui, oui un vrai concours) . Nous annoncerons les gagnants le lundi 9 mars. ".

Ainsi, pour commencer cette semaine, quelques coquineries à savourer. Consciemment j'ai opté pour un style "Short and Sweet". Si en vous en appréciez les effets, libre à vous de voter à l'adresse courriel ci dessus...

Péché de gourmandise,

C’est vrai, je le confesse, je suis une pécheresse. Je connais la luxure du goût. En mon corps de diablesse, la gourmandise est en lien direct avec ce bouton intime qui me procure bien des délices corporels. Lorsque je lâche prise et que je laisse rouler les vagues gourmandes en ma bouche offerte, les plaisirs de ma langue font bouillir la source de mes désirs. Saliver et mouiller en une seule bouchée, si cela n’est pas un péché!

D'ailleurs, si je veux chercher le diable, je n’ai qu’à passer par l’une de ses meilleures antres en ville: Le comptoir Ana Pierrot au cœur des Halles Ste Foy. Là-bas, j’y retrouve mes vieux démons. Là-bas, je laisse libre cours à mon vice. Ma dernière tentation? Les macarons multicolores qui éclairent l’hiver monochrome. Car si je peux me sentir toute émoustillée rien qu’à l’idée de déguster ceux de Ladurée, je dois avouer que ceux que j’ai goûté là-bas ont assouvi mes envies. Mes favoris? Les jolis verts à saveur de pistache. Ceux là ne me rate pas! À chaque fois je jouis. Mes lèvres s'approchent. Je croque. Je laisse fondre la douce mixture en mon palais malicieux. Attentive à l’éveil de mes sens les plus intimes, je réprime une furieuse envie de sauter sur mon homme tout sourire. Je palpite. Humide. Cela me titille. J’avale. J'étouffe un petit gémissement. Frisson de plaisir. Je respire en un soupir. Je reprends mes esprits. Et je ne souhaite que recommencer une autre fois, encore et encore…

11 commentaires:

Calamity a dit…

Ouhaou... Il fait chaud tout à coup !

Dr Maman a dit…

Savoureux!

Véro FDM a dit…

j'adore ton texte!

Pommette a dit…

Wow! Quel écriture!

Etolane a dit…

Calamity, :lol: ;)

Dr Maman, merci de l'inspiration, j'avais besoin de me défouler et c'était un sujet idéal...

Véro, c'est gentil, cela m'a fait du bien de l'écrire! :)

Pommette, merci :D , une bonne façon de commencer une autre semaine sous la neige...

La Belle a dit…

Ouf ! J'ai eu chaud moi aussi ;-P C'est super bien écrit. Les Macarons ! Miam !

Garfield a dit…

Je vous donne mon adresse de plaisirs gourmands à souhait :
http://www.restaurant.ca/viewer.php?establishment_id=554RSTMTL

Les Menus Plaisirs à Ste-Rose (dans les vieux quartiers). Ils ont également quelques chambres au 1er si après 1 ou 2 bouteilles de vin, la tentation de goûter à leur petit déjeûner est trop forte. ;-)

Mijo a dit…

Se perdre avec gourmandise.

Etolane a dit…

Coucou Mijo, ah, je n'ose point en parler! ;)

Merci Garfield! :D

La belle, merci, mon mari a failli demander son droit de veto, il a aussi trouvé cela un trop brulant! :lol:

Beo a dit…

Moi aussi les macarons pistaches sont mes préférés! Par contre; j'ai une petite nostalgie gourmandes des étalages Laura Secord :(

*Pas certaine d'avoir réussi à voter par contre...

Marie-Julie a dit…

Effectivement, il faut vraiment que tu goûtes les macarons de Pierre Hermé! ;-)