mercredi, avril 20, 2011

Agace-printemps

5 comments
Agace-printemps...


Au coin de la forêt, la patience a la texture d'un 20 avril sous la neige. Au coeur de la tempête qui bat son plein, mon esprit s'évade. Indiscipliné. Il joue avec les vents fous qui font tournoyer les flocons trop dodus pour la saison. Ici, le printemps n'existe que dans les gazouillis des oiseaux. Des oiseaux que je nourris et qui viennent par dizaines picorer une pyramide croustillante et des graines enrobées de beurre d'arachide.

Le chat n'en peut plus de voir virevolter les oiseaux entre deux flocons. Il miauline derrière la fenêtre. C'est de la torture féline. Comble d'ironie c'est dans un bol de croquettes que je dépose les graines sur la table du balcon! Tout comme le chat, j'observe le ballet des oiseaux en tout genre. Pas experte pour deux sous, je n'en connais aucune espèce mais j'en apprécie les différences.

Pour me convaincre que l'on ne vit pas une hallucination collective, je vais faire quelques courses au village voisin. Alors qu'hier je me promenais au soleil de la rue St-Jean avec mon amie Dee et son joli bébé, aujourd'hui c'est une véritable tempête de neige qui nous tombe sur la tête! Une trentaine de centimètres est annoncé en mon coin de lac figé. Nous vivons un printemps agace-pissette. Je t'aguiche un coup et flop, je te largue là (comme une vieille chaussette)!

À l'épicerie, l'humeur est morose. Personne ne sourit vraiment. Les gens sont taciturnes, ma pomme comprise. Il y traine une atmosphère lasse enrobé de patience. Tout le monde attend le beau temps. Alors pour mettre un peu de printemps dans nos vies, j’achète des tulipes. En pot. Comme de l'espoir en pot. L'envie d'y croire. Garder espoir. L'hiver finira un jour. Les heures s'écoulent et il neige toujours...

Je m'arrête aux boîtes à courrier. Ma boite est vide. Dehors, le vent rage la galère d'un printemps aux allures d'hiver. Un printemps qui me donne le temps de reprendre du poil de la bête. Dedans, je remonte le chauffage. Dans le fond, cela tombe bien car je n'étais pas tout à fait remise. Je repose mon oeil qui fatigue avec mon look de pirate. Je repose ma peau qui guérit. Je tiens vraiment à me remettre en santé avec le printemps, enfin avec l'été qui n'est surement plus très loin! Quelque part, au détour du chemin...

5 commentaires:

Céline a dit…

Haha, "Agace-printemps" quel bon titre!!! On s'accroche pour ne pas se décourager et croire à l'arrivée pour vrai de ce très attendu fameux printemps!! ;)

La Belle a dit…

J'adore!!!
Et puis, l'été arrivera plus vite qu'on pense... J'espère!

tribu Monselet a dit…

Ici c'est l'excès inverse, 28° en avril qui l'eut cru ! Je t'envoie quelques rayons de soleil, les trilles joyeuses des oiseaux qui vantent leur nid douillets à qui mieux mieux ! et la chaleur du ciment sous mes pieds nus lorsque j'arrose les jardinières du balcon ;) courage !

seb haton a dit…

Quelque part entre chez vous et chez nous, en plein milieu certainement, il y a un printemps moyen...
s.h.

Etolane a dit…

Merci de vos commentaires. Je n'y ai pas répondu à temps mais il me faisait toujours plaisir de les lire :)

J'ai entendu parler de la sécheresse en France, elle contraste bien avec les inondations que l'on vit présentement au pays! :(