jeudi, février 04, 2016

De passion et réflexions..

2 comments

Attendre depuis deux heures dans la salle d'attente et vu le monde autour de nous, on s'attend à attendre quelques heures encore. Voir mon doc de famille requiert une patience de taille. Empiler les magazines que je picore sur la chaise voisine. Dénicher le journal local et y reconnaître une binette que je connais bien. 

L'homme qui m'accompagne en profite pour parcourir le dernier article de ma mini reporter préférée. Ce qui me rappelle que je dois taper son texte du mois vu que je suis sa secrétaire attitrée! Je la guide en la composition de ses articles mais je refuse de rédiger à sa place. Son contenu lui est propre. Et il est publié chaque mois dans les pages lustrées de ce Journal aux allures de magazine local.

Ceci fait qu'il n'est pas rare que l'on nous accoste, durant nos courses, à l'épicerie ou à la pharmacie, pour nous en parler. Et tous ceux qui nous en parlent n'en reviennent pas qu'elle compose elle-même ses articles mensuels qui traitent de la vie qui se déroule en son école.

Patienter à deux c'est mieux!

Trois heures plus tard, nous attendons toujours. L'homme et ma pomme avons eu le temps de lire plusieurs magazines, de discuter en profondeur et de manquer de nous endormir sur notre chaise.

On entre dans le bureau du doc juste avant minuit. Sans même s'en plaindre car c'est le prix à payer pour passer du temps avec un docteur humain qui m'appelle par mon prénom, apprécie mon esprit et regarde mon cas médical avec compréhension. Dans les cinq dernières années, j'ai croisé toutes sortes de docteurs et spécialistes, aucun ne lui arrive à la cheville.

Bref, en nos discussions de salle d'attente est passé le sujet de la passion dans une relation amoureuse à long terme. Une discussion intéressante qui nous a permis d'explorer l'état de notre couple.

Quelques jours plus tard, une publication de Humans Of New York, sur mon fil Facebook, m'accroche le regard. Ce couple d'adolescents me fait sourire et me rappelle notre conversation de salle d'attente. J'en ponds quelques réflexions que je partage en un statut du jour.

J'apprends par la suite que ce petit couple a fait quelques vibrations de Toile. Attrapés dans les filets des trolls, ce jeune couple s'est fait lapider sur certaines places publiques. Cette nouvelle me peine quelques neurones. Comme beaucoup leur naïveté me saute aux yeux mais elle me touche aussi. Je la trouve inspirante. C'est beau d'être jeune et amoureux!

Que devient la passion lorsque les années défilent?

Avec nos quinze ans de mariage, on commence à avoir une certaine expérience sur le sujet. On s'aime encore. On a mûri. On est devenus parents, On a traversé toutes sortes d'étapes et d'obstacles. Et on appris qu'à chaque épreuve de la vie, il y a deux choix, ça passe ou ça casse. Et à date, ça passe...

La vie n'est pas rose tous les jours mais l'envie d'être ensemble persiste. On a le goût de vieillir ensemble. On possède les mêmes valeurs existentielles malgré nos différences de caractères. On ressent le même engagement en la construction de notre couple. On travaille à avancer dans la même direction.

Mais qu'en est-il de la passion? À mon sens, la passion devient harmonie. Selon lui, la passion se transforme en attentions. Cultiver l'harmonie tout en étant attentionné à l'autre serait dont le fruit de notre passion de jeunesse? Cela me plait.

L'idée de fond étant de rester en phase et de se soutenir l'un l'autre. Connectés. Le but étant de se comprendre en nos différences et d'évoluer vers un même objectif de vie. La communication est primordiale. On a un couple ultra transparent.

Affronter les problèmes plutôt que les fuir est essentiel. Rien n'est jamais acquis ni gagné en un couple. Se reposer sur ses lauriers est hors de question...

J'ai grandi dans un environnement d'humains qui se séparent et qui se déchirent. Il a grandi en un environnement d'humains qui restent ensemble et qui se déchirent. Ni l'un ni l'autre n'avons d'exemple à suivre. Mais on a tous les deux des idéaux qui se rejoignent. Ces idéaux communs sont à la base de notre fondation familiale.

C'est mon mari, mon amant, le père de ma fille mais c'est aussi mon meilleur ami. Grâce à lui j'apprends ce que c'est que d'être aimée sans condition. Et si j'y pense fort, je dirais que je l'aime avec passion...

2 commentaires:

Unknown a dit…

Beautiful article Sandra.

Unknown a dit…

Beautiful article Sandra.