vendredi, janvier 04, 2013

Nouvelle année, nouvelle décennie de vie...

5 comments

Le temps de cligner quelques paupières et voilà, 2013 est là! Fidèle à ses habitudes, Noël est passé en un tourbillon de vie et voici que débute une nouvelle décennie pour ma pomme des bois.

Après avoir célébré la non fin du monde, je me suis déconnectée quelques jours. Le temps de laisser fuir les jours entre les soupers entre amis, les activités hivernales et les moments précieux en trio familial.

Plein air, enfance, amitiés partagées...

Cette année encore, Miss Soleil croit au Père-Noël. Je savoure ces dernières années à jouer à mère Noël...

Et puis je dévore quelques livres et je profite de l'instant présent. Après avoir été bien sage durant des mois durant, je laisse les démons de la gourmandise prendre le dessus pour croquer à pleine dents dans un Panetonne!

Entre deux excès de foie gras, je rechausse mes skis de fond pour retrouver les sentiers qui s'enfoncent dans le calme tranquille de la forêt. En cette quarantaine qui m'ouvre les bras, je veux retrouver une forme qui m'échappe depuis la naissance de mon enfant. J'apprécie le cardio qui fait glisser mon corps engourdi entre les arbres.

Et il y a ces jours de conditions idéales où la forêt s'enchante et l'on succombe aux charmes du soleil après la tempête. Miss Soleil nous accompagne pour sa première expédition du genre. Cinq kilométres plus tard, les parents sont pas mal fiers de leur progéniture....


La miss profite de ses vacances d'hiver pour rechausser ses patins, faire de la luge et du ski alpin. L'hiver nous fait la fête. Depuis la mi décembre, les tempêtes s’enchaînent pour recouvrir de blanche neige le paysage qui s'endort dans le froid. Un froid qui, quand il dégringole passé moins vingt, devient juste frette! Brrrr. Puis il remonte à moins huit et l'on a presque chaud...

Entre deux activités de plein air, l'on découvre le nouveau Kirikou. Bouffées de chaleur et de poésie. Qu'il est bon de retrouver le temps de vivre. Sans courir à droite ou à gauche pour se conformer à l'horaire de la routine ou stresser sur les délais de mes textes à rendre. Avec ce temps des fêtes, l'on prend le temps d'être.

À force de se coucher tard la Miss décale son rythme tant et si bien que là voilà qui fait des grasses matinées. Cela aura pris sept ans pour retrouver le luxe de se réveiller à dix heures du matin! Oh! Bonheur! Un bonheur dont on abuse un peu...

Et 2013 est là. Avec lui, mes quarante ans se dessinent. Nouvel an. Jour d'anniversaire. Quatre bougies pour quatre décennies de vie. Montréal. Au coeur du centre ville, j’enjambe l'année du haut de notre chambre située au dix neuvième étage d'un hôtel quatre étoiles. Sur le balcon qui surplombe la ville illuminée, je contemple l'horizon.


Le vrombissement sourd qui s’élève de la ville est comme un ronron urbain qui me rappelle à mon adolescence passée non loin de là. Au coeur de la ville. Avant de migrer sur le Plateau Mont-Royal pour mieux y mordre ma vingtaine....

Un mot phare par décennie

À chacune des décennies qui me font grandir et vieillir, depuis ma vingtaine, un mot phare en dessine la saveur existentielle. Un mot que j'accroche peu de temps avant le nouvel an qui marque mon anniversaire. Un mot qui résonne si fort en mon sang qu'il se transforme en un drapeau de vie invisible. Dans le bateau de mes jours, ce mot est comme un phare qui me guide dans les tempêtes.

Ainsi ma vingtaine a été marquée par le mot "liberté" puis la trentaine est arrivée. Avec ma liberté apprivoisée et maîtrisée, un nouveau mot s'est façonné à mes sens: "équilibre". Une décennie à en apprivoiser le principe. Puis depuis quelques mois un nouveau mot se forme en mes entrailles pour me diriger vers cette quarantaine qui m'effraie un chouïa: "attitude".

Étonnement sereine, je traverse cette nouvelle étape choyée par mes amis et mon homme. J'oscille un peu entre pleurnicher ma jeunesse qui se fane et croquer en cette sagesse que je pressens. Comme je n'ai plus l'âge de pleurnicher, je décide de croquer. Attitude.

Contrairement à ce que j'aurais cru à 25 ans, 40 ans n'est pas la mort! Au contraire, j'ai la subtile impression d'avoir survécu! Avec l'âge vient la compréhension des choses, l'âme s'apaise. Et peut-être qu'il ne reste plus qu'à cultiver les graines semées tout au long de son existence? C'est tout ce que j'espère. Cultiver, récolter et continuer de semer...

En souhaitant une belle année 2013 à tous ceux qui viennent picorer ces mots que je jardine en ce coin de Toile depuis une décennie. Qu'elle soit remplie de joies tripatives!

*En 2013 j'adopte l'adjectif barbare tripatif en mes usages linguistiques! Inventé par Jacques Languirand, il signifie ce qui fait voyager, dans la tête et dans le cœur...

Quand j'ai commencé ce blogue, j'avais pour objectif de tenir la route virtuelle durant dix ans. Mais qui sait? Peut-être bien que je vais continuer de planter ici ces graines d'idées qui font ces mots qui s'envolent au fil du temps...

5 commentaires:

Céline a dit…

À vous 3: mes voeux chaleureux et sincères pour 2013!
À toi Etolane: un bel et heureux anniversaire! Comme toi, 2013 sera l'année de mes 40 ans... moi aussi, ça m'effraie un peu mais je lis tes mots sages et mes pensées se calment ;)
Au plaisir de pouvoir discuter autour d'un verre un de ces 4 :)

lebloguedediane a dit…

Bonjour Étolane,

10 ans! Bravo pour cette fidèle discipline...
40 ans: encore le temps de faire quelques folies!
Bonne continuation,

diane

P.S. l'arbre de Noël est bien beau!

La Belle a dit…

Tout d'abord.. Bonne année 2013! Je nous souhaite enfin une rencontre, car la dernière date de trop trop loin!
Ensuite, joyeuse anniversaire :-) (encore je sais!)
Je te souhaite de profiter de ta quarantaine au maximum! xxx

Blandine a dit…

Oh oui continue de nous cultiver la sagesse encore pendant 10 ans (au moins) !
Je vous présente mes meilleurs voeux de bonne année et de quarantitude. Soyez sereins.
Bises moins givrées du vieux continent.

Etolane a dit…

Céline, merci de ces petits mots de vie qui réchauffent la froidure de l'espace virtuel! :) Cela me ferait aussi plaisir de discuter autour d'un verre. C'est que je viens peu en ville... Mais il faudrait se faire une date de filles ;) je te souhaite aussi une année à venir des plus créatives et épanouissantes! :)

Diane, merci, moins fidèle et disciplinée qu'à mes débuts lointains mais quand même toujours présente :) L'arbre de Noël cette année est en effet un succès. On a vu gros et on s'est donné! :lol:

La Belle, merci sweet Caro :) Tu as tout à fait raison! Mais si je ne vais pas si souvent à Québec, je vais encore moins souvent à Mtl! Mais on est définitivement dues! Et je vais finir par me la faire cette esacapade de fille urbaine! Tiens, je vais la mettre dans mon sac de résolution de l'année 2013! :)

Chére Blandine, et j'espère que tu continueras de m’accompagner virtuellement en cette route bloguesque :) En te souhaitant aussi des voeux enrobés d'amitié de ma brousse congelée et en te souhaitant une année pleine de bonheur :)))