mercredi, février 23, 2011

Un brin de Paradis dans un virus d'enfer

17 comments
Crédit photo: Marie-Julie
Depuis le matin du 6 février dernier où je me suis réveillée avec la moitié du visage paralysé, je combats avec volonté ce virus qui attaque mon nerf facial. C'est une épreuve qui fait dérailler mon quotidien et me transforme de l’intérieur. Une épreuve que je traverserai avec bravoure malgré l'incroyable douleur physique qui m'agresse la tête et les complexités émotionnelles qui s'ensuivent.

Présentement alors que je suis dans ma troisième semaine de maladie, je vois tout de même une subtile amélioration. Hyper médicamentée, la douleur commence à être un peu mieux maîtrisée et disons que la mobilité de mon visage figé s'est améliorée d'environ 25%. Pas assez pour dire que mes traits sont de nouveau symétriques mais assez pour continuer de cultiver l'espoir qui m'anime le coeur.

Mais ce billet n'est pas pour parler de ce malheur que je combats avec la rage d'une lionne en cage. Ce billet est pour parler de ce nuage de grâce sur lequel j'ai vogué durant deux heures dimanche dernier....

Virus d'enfer...

Tout a commencé lorsque j'ai raté l'occasion d'acheter des billets à temps pour le concert de Vanessa Paradis le 20 février à Montréal. J'apprécie Vanessa Paradis pour plusieurs raisons. J'aime sa voix qui me touche l'âme et son essence humaine éveille le meilleur en mon coeur. Aussi j'étais verte de constater que les billets pour le dernier concert de sa tournée acoustique s'étaient envolés comme des petits pains chauds! Tout le mois de janvier, j'ai pleurniché sur le sujet alors que la poussière des rénos s'accumulait en ma maison.

Et, ce dimanche maudit où un méchant virus m'a dérobé la moitié du visage, Juan avait prévu une soirée en amoureux. Ces soirées sont rares car Dieu sait combien me détacher  de ma fillette ne m'est point naturel. Aussi il avait tout organisé, faire garder ma puce, un souper au resto, un ciné. Ce que je ne savais pas par exemple c'est que la soirée était dédiée à me faire une surprise qui allait révolutionner mes idées empoussiérées.

Cependant, ce matin là, le malheur a frappé à ma porte et c'est sur un lit d’hôpital que je me suis retrouvée en soirée. Perfusée, électrogrammée, ultra angoissée. Mon homme à mon chevet. L'impression que ma vie me filait entre les doigts en même temps que ce coté de mon visage refusait de bouger et que la douleur aiguë emportait ma peau crispée. Dans l'attente du taco qui allait me dire si c'était mon cerveau qui prenait le bord ou un virus qui m'emportait, les larmes n'en finissaient plus de couler. Et c'est à ce moment là que Juan m'a dit:

- Tu sais, en fait la soirée que j'avais organisée était pour te faire une surprise. Je voulais te la donner, cachée dans ta serviette au resto mais je vais te le dire maintenant. C'était mon cadeau de Saint-Valentin. J'ai trouvé deux billets pour Vanessa!

Malgré la douleur et le stress du moment, cette nouvelle a eu le don de me relever l'esprit, le don de faire sourire ce coté du visage qui fonctionnait encore. Il m'a donné un but dans le temps. Il m'a démontré l'amour que Juan éprouve pour ma pomme après 10 ans de mariage.

D'humeur presque romantique, je suis allée au taco, le coeur un peu plus léger. Dans mon malheur, j'ai eu le bonheur d'apprendre que mon cerveau était encore en santé et que ce qui m'arrivait se nommait une paralysie de Bell. Avec du temps et du courage, j'avais une chance de m'en sortir...

Et puis alors que je combattais l'horreur jour après jour, l'envie d'aller voir le concert avec mon amie Marie-Julie s'est précisée. Je sais que mon homme n'est pas le plus fan de Vanessa, pour m'en persuader je l'ai gavé de Vanessa tandis qu'il soupirait en silence. Et c'est alors que je lui ai demandé:

- Dis, cela t’embêterait que j'aille au concert avec Marie-Ju??? Tu sais comment elle aime autant Vanessa que moi. Je pense qu'on aurait vraiment du fun toutes les deux...

Presque soulagé, mon homme s'est empressé d’acquiescer! Et Marie-Ju qui avait aussi raté l'occasion d'avoir des billets a vite accepté de m'accompagner (malgré l'état de mon visage). Pour arriver à me rendre à ce concert, j'ai bataillé mon corps avec vivacité et persévérance.

Un brin de paradis...

Le jour dit, alors que l'on s'apprête à partir en trio familial pour Montréal, j'ai déposé mon orgueil féminin au fond de mon âme. Avec un look de pirate pour le moins particulier, j'ai affronté ma réalité. Mon look a charmé Marie-Ju qui a voulu le mémoriser numériquement. Comme Marie-Ju est chère à mon coeur et qu'elle arrive à faire de moi ce que personne d'autre ne peut faire, je l'ai laissée faire. Après tout, il n'y a rien qui m'énerve plus que la lâcheté alors autant assumer ce qui m'arrive.

Et c'est ainsi que dimanche soir, 15 jours précisément après cette nuit d’hôpital qui m'a transportée en un petit enfer, je suis allée faire un tour de Paradis avec mon amie précieuse. Nos places étaient loin sur le balcon mais nous étions heureuses d'y être. Ensemble. L'on surplombait la scène comme sur un nuage. Et c'est de là que la magie a opéré...

Une luciole de féerie est apparue devant nous. Avec magnificence, elle nous a transportées dans un univers d'amour qu'elle irradiait d'une incroyable sensualité. Une sensualité ondulante pleine de charme et de pureté. Sur scène, elle s'est révélée la grâce incarnée. Aguicheuse de  bonheur, enrobée de cette gentillesse qui me transperce l'âme, elle semblait illuminée de l'intérieur. Quasi divine. Durant deux heures, Vanessa avait des airs de Paradis. Elle a donné une performance sans faille. Frôlant la perfection, elle a effacé toutes mes douleurs. Elle m'a reconnectée avec mon bonheur intérieur. Cette fille est une fée.

Grâce à elle, j'ai trouvé la force de poursuivre ce combat qui fait mon quotidien de février. Elle a même planté quelques graines dans l'invisible de ce jardin où je cultive mes espoirs. Pour cela, je l'aime davantage et dans cet invisible qui nous lie, je lui en suis éternellement reconnaissante.

Généreuse, radieuse, que personne ne vienne me dire qu'elle n'a pas de voix. Celui qui ose  ce blasphème devra affronter la lionne sous ma peau! Car sa voix est empreinte d'une justesse et d'une pureté digne des anges! Gainsbourg avait tort. Vanessa ce n'est pas l'enfer. Vanessa c'est le bonheur...


Pour finir en beauté cette soirée alors que Marie-Ju me quitte pour prendre son métro, je prends le chemin de mon hôtel à deux pas et voilà pas que ma copinaute Marie-Pierre me saute dans les bras! Non sans manquer de me faire une crise cardiaque. Ma vision périphérique n'étant pas des meilleures, elle est apparue dans mon champ de vision comme une surprenante gazelle! L'on papote du concert, excitées comme des puces, lorsqu'un homme nous accoste de loin et nous demande:

- Vanessa Paradis?

En choeur l'on répond:

- Oooouuuuiiiiiiii...

Et c'est alors qu'il nous lance, à chacune, quelque chose que l'on attrape par réflexe sans trop comprendre. À peine a-t-on le temps de se rendre compte que c'est deux t-shirts du concert qu'il a déjà disparu! L'on reste surprises, médusées, bouche bée. Acceptant la magie de l'instant, l'on se serre une dernière fois dans nos bras avant de reprendre le chemin de nos vies...


- Vanessa Paradis: le grand bonheur
- Sous hypnose avec Vanessa Paradis
- Vanessa Paradis à la PdA - Moiteur de star

17 commentaires:

Shandara a dit…

C'est très touchant ce que tu écris, on se sent pris dans le tumultes des émotions qui te bouleversent... et merci pour la vidéo, elle est charmante cette Vanessa :)

Etolane a dit…

Merci, en fait la vidéo n'est pas de moi, c'est bien à Montréal mais je l'ai trouvé sur YouTube! ;) C'est vrai que depuis le 6 février j'ai été emportée dans un tel tumulte d'existence que par moment j'avais l'impression d'être dans une brassée de frontale...

Valérie a dit…

La musique et ses petites notes de bonheur sont des médicaments très puissants, qui envahissent tout le corps, nettoient l'esprit et assouplissent le coeur. C'est ce qu'on lit dans ton message.

Marie-Julie a dit…

«...malgré l'état de mon visage» Franchement! lol Merci encore de m'avoir permis de voir le spectacle... et merci à ton chéri de ne pas aimer Vanessa! ;-) Quelle belle soirée!!!

Etolane a dit…

Valérie, c'est en plein cela, toi aussi tu es magique amie virtuelle, à chaque fois, tu captes mes mots en plein dans le mille! Un de ces 4, faudrait bien qu'on se rencontre au réel! ;)

Marie-Ju, bon j'avoue je suis un peu trauma!!! Mais c'était si bon de passer ce moment féerique avec toi et merci de ce photo-shoot improvisé qui m'a permis de mieux apprivoiser mon nouveau look! :D

Nicole a dit…

Très beau billet, heureuse que tu aies pu de distraire, t'amuser et vivre de belles émotions après cette période difficile.

Il faut passer outre certains phénomènes même s'il est très difficile de s'en faire à l'idée. Bref, tant mieux si Vanessa est pour toi paradisiaque... personnellement je n'aime pas sa voix, mais tous les goûts sont dans la nature!

mariepierrebouchard a dit…

Quel touchant récit. Quel homme que le tien!

Je n'ai que de bons mots à l'endroit de Vanessa et de ce sublime concert acoustique. Et je ne peux imaginer meilleure fin de soirée que cette rencontre fortuite alors que nous flottions toutes deux sur un vaporeux nuage. Nous voilà maintenant scindées par ce t-shirt de tournée, d'apparence ordinaire, mais extraordinaire à nos yeux...

Amitié xx

mariepierrebouchard a dit…

Oups, je voulais écrire SOUDÉES (et non pas scindées!!!). L'art de tout faire en même temps et d'en perdre son latin... Désolée!! O_o

Mamanbooh a dit…

Je suis contente pour toi...

Pas pour ce qui t'arrive de triste, mais pour les belles choses qui t'entourent!

Prends bien soin de toi,
Juliexx

La Belle a dit…

Wow quel homme extraordinaire ton amoureux est!

Quelle merveilleuse surprise as-tu eu malgré le mal qui t’afflige.

J'pense fort fort à toi! xxx

Anonyme a dit…

Moi aussi j’aime Vanessa paradis !
Moi je n’ai était malade que quand j’étais bébé donc c’est ma maman qui se battez contres les pronostiques des médecins ! Et je croie que ça doit changer le regard et les priorités dans nos vies, bon courage à toi !
julio

LUNA a dit…

Je suis tellement contente que tu sois allée voir le concert, je te souhaite plein de courage pour la suite et je t'envois plein d'ondes positives pour te rétablir. A bientôt.

Yverick a dit…

Je suis très attristé d'apprendre ton état de santé. Bon rétablissement.

diane Massicotte a dit…

très beau texte, touffu, riche de sens qui permet au lecteur d'en tirer profit et de le faire sien. Bravo!
Et l'anecdote du t-shirt veut dire que la guérison s'en vient!!!

tribu Monselet a dit…

Ton billet m'a beaucoup touché et m'a première envie est de formuler des voeux de guérison et de t'envoyer plein d'ondes positives pour que ça vienne plus vite (tiens bon!), ma seconde envie est de te dire un grand merci pour avoir partagé ce moment de Paradis avec nous, j'aime bien la poésie de ses textes et en concert acoustique ce doit être vraiment magique. je n'ai malheureusement pas encore eu la chance d'assister à l'un de ses concert, un jour peut-être...
Bon courage à toi.

Anouchka a dit…

Wow, cela semblait magique comme spectacle! Je suis vraiment contente pour toi. Le meilleur des baumes sur tes maux, du moins pour 2 heures.

Etolane a dit…

Anouchka, oui c'était si magique que j'aimerais avoir une machine à remonter le temps pour le revivre à nouveau! Cela m'a donné un répit dans un mois d'enfer et c'était le plus beau des cadeau de Saint-Valentin!

Tribu Monselet, j'apprécie les ondes positives que je dépose comme des graines en ce jardin où je cultive l'espoir. Merci :) Et je suis bienheureuse si j,ai pu partager quelques gouttes de Paradis car c'était vraiment un moment rempli de douceur, d'amour et de poésie humaine...

Diane, merci beaucoup, je dois cependant remercier la morphine qui m'a permis de retrouver la plume. Le processus de guérison est enclenché, j'imagine que d'ici le printemps j'en serai sortie...

Yvérick, c'est un coup dur qui m'est tombé sur la face mais je me bats pour le traverser! Merci de tes pensées...

Merci Luna, chaque ondes positives me fait un grand bien...

Julio, oui la maladie transforme et approfondit l'être, je crois que l'important c'est de se battre pour le meilleur et de ne pas laisser le pire nous abattre...

La belle, si tu viens me voir à Québec, tu auras l'occasion de le rencontrer! ;) Merci de tes pensées et de tes mots doux ici et sur Facebook...

Mamanbooh, je crois que je dois apprendre de cette épreuve, alors j'essaie d'être une bonne élève ;) xox

Marie-Pierre, scindées ou soudées, je suis contente d'avoir vécu ce moment avec toi, c'était vraiment cool et moi aussi à chaque fois que je porterai mon t-Shirt j'aurai une pensée pour ta jolie pomme. Amitiés partagées...

Nicole, je comprends que Vanessa ne puisse plaire à tous mais en ce qui me concerne j'adore son essence humaine! ;) Merci de tes bons mots...