vendredi, août 21, 2009

Vendredi sensible...

15 comments
Vendredi sensible...

Sous une voute d'ivoire, le ciel se voile. Les tornades parcourent l'Ontario. Est-ce Bill qui se pointe à l'horizon?

Une semaine à essayer de reprendre un rythme de travail. À digérer cette culpabilité viscérale que je peux ressentir à me séparer quelques jours de ma fille. Une semaine qui appelle l'automne. Je n'ose regarder la forêt qui m'en parle. Les feuilles de ses arbres jaunissent. Je vois tomber quelques feuilles mortes. J'ai du mal à admettre l'idée que l'été puisse déjà s'estomper.

J'accroche un temps pour venir cultiver ce jardin virtuel. Avec la routine d'automne, je retrouverai mes marques virtuelles en cet endroit qui est le mien depuis si longtemps déjà. Je n'ai pas été très assidue ces dernières semaines. La saison m'absorbe. L'été se passe dehors. Viendra assez vite le moment de s'enfermer entre quatre murs et de retrouver l'écran blanc...

Ces dernières semaines, j'ai aussi travaillé à apprivoiser une nouvelle tribune. Me voici qui écrit sur un portail quelque part. Un portail très très grand public. Un portail à fort achalandage. C'est une expérience payante et stimulante. D'un autre coté, c'est aussi une expérience un peu étrange, écrire des articles précis pour un tel lectorat n'est pas exactement dans mes habitudes. Une fois le contrat décroché, j'ai été prévenue du lectorat en question puis j'ai appris les chiffres impressionnants des visites de ce portail. Un petit trac j'ai développé. Huit articles plus tard, je ressens encore cette subtile sensation en mes entrailles. Pourtant cela marche très bien. À date, tout va comme sur des roulettes. Je suis en contrôle de ma trottinette.

Cependant, en me frottant à ce public monstre (et pas toujours hyper éduqué), je ne peux m'empêcher de penser à vous. Vous qui me laissez des signes de vie depuis des années, vous avec qui je peux converser, sympathiser et même parfois tisser des liens d'amitiés. Je réalise avec une certaine tendresse combien j'ai de la chance de vous rencontrer. Ici, je n'ai jamais vu passer quelqu'un qui n'était pas sympa, intelligent, intéressant, pertinent...

Là-bas, je découvre la jungle. Et je réalise combien je suis bien ici, au chaud, tranquille. Au fil des années, je me suis aménagée un petit nid douillet qui me plait. Il n'y aura pas de lien virtuel entre là-bas et ici (si cela vous intrigue quand même vous pouvez toujours m'écrire par courriel). Là-bas c'est professionnel. Ici c'est personnel. Ici, ma vie est le laboratoire de mes mots, là-bas, ma cervelle produit de la matière pour la masse.

DSC_7327

Aussi, en ce vendredi humide, je m'adresse à vous. Vous qui appréciez ce jardin de Toile. Vous qui passez me voir régulièrement. Merci infiniment de vos sourires invisibles et de votre présence perceptible....

15 commentaires:

vieux a dit…

Oh que je suis curieuse! Dis, dis! :-)

Mais hé oh attention hein! J'ai pas encore eu mon anniversair eet mon anniversaire, ben il est en ÉTÉ! et en septembre siouplè! Quand j'étais petite mes parents ont réussi à me faire croire que j'étais née en automne, mais holà! L'automne c'est le 21 septembre et pas avant, et je suis en déni des feuilles qui se prennent pour qui au fait en tentant de se jouer de moi encore, en rougissant, jaunissant et tombant, jusqu'à la date dite! (Et l'automne, j'adore, alors!) :-)

Beo a dit…

À propos de masse.... y a du monde à messe-comme on dit-, sur ta plage à en juger par la photo!

Moi aussi je suis curieuse et pourtant: je n'ai pas encore pris le temps d'aller te lire là-bas...

La Belle a dit…

Ouf il y a du monde sur la plage ;-) Plus achalandé que je n'aurai cru par là !!!

Je suis aussi curieuse, mais j'aime bien venir te lire ici ! Merci pour ta présence et ton écriture !

Etolane a dit…

Vieux bandit? Est-ce toi? Envoie moi un mail et je t'enverrai l'adresse! :) Je suis tout à fait d'accord avec toi en passant et j'y pensais hier, l'automne commence le 21 septembre quoi qu'en dise la forêt! :D

Beo, bah, tu iras quand cela te tentera! ;) Oui en effet, j'adore l'expression, c'est une photo prise pendant une fête de la plage durant la dernière fin de semaine de la saison! :) Ces jours là, on dirait que tout le village est sur la plage! :lol:

La Belle, si tu m'envoies un mail, cela me ferait plaisir de te donner l'adresse! :) En fait, les journées bondées sur une année sont pas mal rares et quand elle arrivent, cela déstabilise un peu. C'est comme la côte d'azur en plein été! :lol: Là c'est un exemple des jours les plus bondés, mais en général les fins de semaine de l'été cela ressemble pas mal à ça! C'est un peu un bistro sur plage. C'est très familial. M'zelle Soleil adore l'ambiance. Fait dire que les enfants s'éclatent... Quand la saison finit et que la plage redevient déserte, elle affiche une petite mine triste! :lol: Ce qui n'est pas mon cas! ;)

αяf a dit…

"Ici, ma vie est le laboratoire de mes mots, là-bas, ma cervelle produit de la matière pour la masse."

Pas simple, le grand écart que vous semblez faire. Reste certainement le plaisir d'écrire et pourquoi pas entre les lignes, l'envie de déroger à la ligne éditoriale, sans avoir l'air d'y toucher.
:)

vieux bandit a dit…

C'est moi c'est moi! C'est malheureux mais "Compte Google" coupe mon nom comme si c'était un prénom et que je ne voulais utiliser que mon prénom (on n'a pas élevé les moutons ensemble, Google, que je sache! ;-)
Le courriel s'en vient!

Morgane a dit…

Moi aussi l'été m'appelle dehors, ou en tout cas, loin de l'ordi.

Je serai plate, mais je préfère te lire ici et me tenir loin du grand public. Mais félicitations pour ce défi que tu sembles réussir haut la main !

J'aime l'ambiance qui se développe chez toi, dans cet univers virtuel plus personnel qui est le tien. J'espère avoir le privilège de t'y lire longtemps.

xxx
M

Pappolène a dit…

Merci à toi pour tes mots, tes idées et tes photos qui m'accompagnent depuis tellement de temps maintenant!
Aujourd'hui je vis dans un endroit assez similaire au tien, bien qu'on atteigne "que" les -15°c l'hiver et moi aussi je sens dans la forêt et dans l'air l'automne arrivé, la plage du lac comme la tienne se désertifie et j'ai un petit pincement au coeur en pensant que c'est déjà fini et pourtant d'un autre côté quel bonheur de retrouver toute cette nature rien que pour moi ou presque!
Je suis très heureuse pour toi que tu aies décroché un contrat sur un important portail, ça peut-être un joli tremplin pour des choses plus proche de toi qui sait.

La Belle a dit…

Ce qui m'impression le plus sur la photo est la proximité des maison sur la plage ainsi que le fait qu'il ne reste plus de place pour s'installer ;-) Je t'envoie un email dans quelques minutes...

La Belle a dit…

Je viens de t'envoyer un email, mais ça me dit que l'adresse est invalide... Peut-être il y a un _ entre les 2 mots précédent le @ ?

minutepapillon a dit…

et c'est un plaisir de savoir ce petit coin de toile si douillet, ouvert et franc, animé d'une tendresse maternelle qui m'inspire au fil des jours!
et bravo pour ton succès "haut débit" là bas ailleurs...
intriguée quand même...

Etolane a dit…

La belle est-ce que c'était à etolane(acommercial)hotmail? Normalement cela marche sinon j'ai vu le tien chez toi, je te l'envoies dans la journée...
;)
Coté proximité des maisons, c'est vrai que celles-ci sont prés de la plage, en fait c'est majoritairement des chalets d'été. En gros dans le village, on doit être 30% des maisons à y vivre à l'année. L'été la plage n'est accessible que pour les villageois, de toute façon elle ne pourrait en prendre plus! Elle doit faire six-sept cent mètres de long, et de large, j'ai jamais trop compté, peut-être une quinzaine de mètres! :D

Pappolène, c'est vrai que tu es là depuis le début! ;) Merci de ta fidélité. Alors comme ça tu vis en parallèle de ma réalité! :D Mais je suis curieuse Tu es dans quelle région? Oui c'est ça, avec l'été qui s'efface revient la paix, c'est une sensation paradoxale. Pour le contrat, on verra ce que cela donne à moyen terme! :)

Morgane, bah, je te comprends! De toute façon ce sont des articles plutôt spécialisée qui tournent autour du web et des nouvelles technologies! Pour l'instant je m'en sors bien. Je dirais que c'est la recherche de sujets qui est le plus complexe. Ici je suis tellement plus libre de mes idées! En fait avant de me plier à ce grand public, je ne suis pas sure que j'avais pleinement réalisé combien j'étais à l'aise en mon petit jardin virtuel. Ici, c'est vrai que j'aime cultiver une certaine atmosphère qui me correspond! Idéalement j'avais dans l'idée de tenir une décennie, j'arrive à sept ans de blogue, il me reste encore quelques années avant de remettre cet endroit en question! :D

Vieux bandit, :lol: je me doutais que c'était toi. Voici une expression que je n'ai pas utilisée depuis longtemps! ;)

Arf, oui tu as raison c'est en effet une sorte de grand écart mental. Cela demande une certaine gymnastique. J'imagine que d'ici quelques semaines cela ira sans courbatures! ;)

Minutepapillon Cela me fait toujours plaisir de savoir que mes mots ici touchent autrui. Mine de rien, c'est que je le cultive ce petit jardin de mots. J'espère tenir la route là-bas, pour l'instant cela va bien si ce n'est ce lectorat de masse qui parfois me fait un peu capoter! Enfin je préfère en rire plutôt que d'en pleurer! Enfin ré-enfiler des chaussures plus journalistiques est stimulant après mes 4 années de mamamitude passionnée. Manque plus que je retrouve un rythme de traduction pour me trouver un nouvel équilibre entre ma vie professionnelle et ma mamamitude passsionnée! :D

Blandine a dit…

Une petite pensée parisienne s'envole vers toi.

Yuna a dit…

Des pensées calmes et douces pour toi, un peu d'énergie amicale quoi.

Etolane a dit…

Merci de ses pensées qui me touchent...

Blandine et Yuna, j'espère que lorsque je retournerais en France. Mais oui, ce jour viendra! ;) Je pourrais vous faire signe de vie pour partager un moment de réalité. Après toutes ces années, cela me ferait bien plaisir de vous rencontrer...