mardi, novembre 29, 2011

La guerre des microbes d'automne

5 comments
La guerre des microbes d'automne

patchwork child by brookeshaden
patchwork child, a photo by brookeshaden on Flickr.
Mon peu de présence bloguesque en ce mois de novembre est le fruit d'une douce pneumonie. Non point qu'elle fut douce, mais vu le nombre de mes ennuis de santé cette année, il ne sert à rien de négativiser davantage, alors autant essayer d'accueillir ce que l'on ne peut changer.

Il parait qu'il vaut mieux accueillir la douleur que la renier, qu'ainsi elle est plus facile à traverser. Après une paralysie faciale et un ovaire enlevé en urgence, je commence à en comprendre le principe! Cette année je suis allée à l'école de vie faire une maitrise sur le sujet. Me voici experte. Peu certaine que je désire en faire une thèse par exemple...

Et, comme si cela ne suffisait pas, depuis le début de la rentrée scolaire de M'zelle Soleil, les virus en tout genre se font passagers clandestins de son sac d'école. C'est l'invasion des microbes en tout genre!

À ma grande surprise j'ai quand même réussi à résister deux mois! Et puis bang! L'un deux a fini par m'attraper pour transformer mes poumons en terrain d'infection purulent. Ouache et aille...

À ma grande déception, j'ai dû annuler plusieurs déplacements sympas à Montréal ce mois-ci, dont la journée Jasette et Plaisirs de Coup de Pouce. J'ai aussi réalisé à quel point me reposer était un concept qui me donnait de l'urticaire. Maintenant, à chaque fois qu'on me le dit, j'ai l'impression qu'il me pousse des boutons! Même si je m'y plie, par raison et obligation, je grimace...

Se reposer c'est mettre sa vie en attente. C'est n'être ni vivant ni mort, c'est attendre que le mal passe en travaillant ses patiences. C'est supporter les douleurs en cultivant l'espoir d'aller mieux un jour. Se reposer quand on est malade, ce n'est pas siroter un cocktail sur une plage de sable blanc, c'est juste prendre son mal en patience et attendre que passent les jours.

Enfin, pour se changer les idées, il y a toujours la musique. Et pourquoi pas s'en prendre une petite dose ici, juste là, pour la santé? Cette chanson est l'un de mes vers d'oreille de prédilection. Une chanson en version acoustique que j'écoute en boucle pour me redonner du pep! Une chanson qui toujours me fait du bien...


M'zelle Soleil, quant à elle, a aussi dégusté! Jamais de ses 5 ans de vie elle n'avait été aussi malade. Même si je me souviens de sa première année de garderie (à trois ans) comme étant une année bien enrhumée, cela n'avait rien à voir avec les deux derniers mois que l'on vient de passer...

Maintes fois, elle a toussé et mouché. Elle a découvert la joie des maux de tête. Elle a fait plusieurs poussées de fièvre qui ont tapé les 40. Plus qu'elle n'en avait jamais fait en 5 ans. Elle a eu droit à la première otite de sa vie et s'est tapée deux rondes d'antibios depuis septembre pour essayer de passer au travers cette attaque de virus d'écoliers.

Même son père, habituellement fort comme un roc (même si diabétique insulino-dépendant) est tombé comme une mouche. Jamais je ne l'avais vu si fiévreux et magané. Et Dieu sait que la fièvre et le diabète ne font pas bon ménage.

Au final, à la mi novembre, toute la famille s'est retrouvée sous antibios. Le plus drôle, c'est que pas un de nous n'avait la même maladie même si l'on toussait et mouchait tous en cœur! Lui une sinusite, elle une otite et moi une pneumonie. Party!

Aujourd'hui, l'on a tous finit nos antibios, espérons que l'on aura aussi réussi à atomiser les microbes pour passer des fêtes tranquilles...

5 commentaires:

Anne a dit…

Courage!!! Le froid devrai tuer les microbes...

Céline a dit…

Maudit mois de novembre et son lot de microbes! Personnellement, c'est le mois de l'année que j'aime le moins et où je me sens la plus vulnérable... Allez vite, décembre, pointe ton nez qu'on en finisse!! ;)

mum a dit…

je m’inquiétais pour toi ( à juste titre) de ne point te voir écrire dans ce blog que je viens lire régulièrement...On dirait que les rentrées scolaires sont aussi des rentrées de virus...chez nous mon petit fils de 2 ans et demi a commencé l'école maternelle pour attraper dans la foulée une maladie bénigne mais fort handicapante "pied-main-bouche" ces trois éléments envahis de tout petits boutons qui démangent..et dans la bouche :impossible d'avaler quoi que ce soit..cela ne nous aurait pas inquiété si cela n'avait pas coïncidé avec la naissance du petit frère qu'il a fallu tenir à l'écart à peine rentré à la maison...une fois guéri le premier virus: varicelle et re belote avec le petit de 15 jours qui l'a quand même attrapée mais dans une forme larvée et sans fièvre :ouf!!et maintenant l'école nous parle de cas de scarlatine....Bref il faut bien que jeunesse se fasse!!! courage à toi en tout cas mais je vois que la période de l'anniversaire de ta merveilleuse petite fille a été un bon moment joyeux et réconfortant bises

Etolane a dit…

Anne, d'un autre coté, pas hâte à me geler les fesses. on oscille encore à la limite du zéro et j'ai tendance à m'en réjouir. Mais j'avoue que lorsque le grand froid éradiquera les maudits microbes, j'en serai bienheureuse...

Céline, il est intense cet automne! Il parait que c'est parce-qu'il est plus chaud, les microbes en profitent! :(

Mum, c'est gentil de vous inquiéter, et oui, en effet, nous étions bien mal en point... Mais je vois que c'est pire chez votre petit fils! Ouf! Cela a pas du être facile pour les parents...

mum a dit…

l'avantage de la retraite (j'y suis depuis le 13 juillet de cette année) c'est que j'ai pu être avec eux et leur donner un coup de main...tout est rentré dans l'ordre depuis ouf!!!